Partagez | 
 

 Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Mar 5 Mar - 23:03



Wethan Fehrnbach
Je resterais ce gamin à qui on ne doit pas surtout pas dire ce qu'il doit faire ou non...

______


La base

Nom : Fehrnbach
Prénom(s) : Wethan
Age réel : 27 ans
Statut civil : Réel
Métier : Dealer
Sexualité et statut: hétérosexuelle, statut inconnu.
Lieu d'habitation : Edernys, adresse non communiquée.
Description physique :
Auparavant châtain foncé, Wethan se pare désormais d'une tignasse rouge, et présente à qui ose les croiser des yeux d'or ou bien aussi sauvages que ses cheveux. C'est clair, Wethan ne s'apprête pas pour passer inaperçu. Pourquoi changer ? Ce physique agressif l'aide probablement à se faire respecter dans tous les quartiers plus ou moins fréquentables où il à l'habitude de se rendre. Le teint pâle voire faiblard et les cernes qu'il arbore le font souvent passer pour plus vieux qu'il ne l'est réellement. De taille et de carrure moyenne, Wethan a une musculature plutôt sèche. Clope au bec, il est souvent habillé d'un haut blanc et d'un manteau à fourrure.


Le caractère

♣ TON CARACTERE ♣

Ambitieux et charismatique, Wethan réussit très bien en tant que dealer et en tire une grande fierté. Il se montre souvent sarcastique avec les gens pour qui il n'a aucune considération et n'hésite pas à devenir agressif avec ceux qu'il n'apprécie pas. Rancunier, il se souviendra de tout ceux qui se sont un jour monté ou montré contre lui et attend son heure pour leur rendre la monnaie de leur pièce : que cela doive prendre des jours, des semaines, des mois ou des années, il patientera jusqu'à obtenir vengeance. Désordonné aussi bien dans ses appartements que dans son esprit, Wethan à du mal à s'organiser et prend beaucoup de temps pour prendre des décisions importantes s'il le peut, car il a tendance à expédier un peu trop vite les choses, ce qui lui a déjà porté préjudice. Possessif et protecteur à l'excès, il ne laissera personne toucher à sa sœur Valentina. Joueur, il trouve à s'amuser à la moindre occasion, de se lancer des paris à lui-même jusqu'à échapper aux griffes des enquêteurs en déjouant jusqu'à aujourd'hui avec brio leurs stratégies visant à le débusquer.

Il ne voit en les Iréels qu'un nouveau moyen de faire du profit et cracherait aux marches des bâtiments du Gouvernement s'il le pouvait. Il ne porte en effet pas le pouvoir en place dans son cœur et serait ravit d'apprendre sa dissolution.


L'histoire

♣ TON HISTOIRE ♣

Enfance tranquille ? Connais pas. Plans bancals, magouilles en tout genre ? J'en ai plus que soupé. Si vous souhaitez garder les yeux au sec ou le moral au plus haut, arrêtez-vous ici, car ce qui va suivre est loin d'être propre et joyeux. Encore moins amusant.

Je n'ai pas toujours été ce dealer insaisissable d'Edernys. Il n'y a pas si longtemps, loin de moi était cette idée de devoir revendre de la drogue, faire le commerce de médicaments frauduleux et encore moins trouver des femmes aux hommes prêts à en payer un bon prix le temps d'une nuit. Quand on est gamin, on rêve juste d'avoir la paix et de pouvoir s'amuser comme on le souhaite. Mais faut croire que c'était pas fait pour moi.

Je suis né à Alrun. Mes parents étaient loin de rouler sur l'or. Dès que je le pu, c'est-à-dire très tôt, je du les aider dans leurs tâches quotidiennes. J'avais à manger si je faisais ce qu'on me demandait et si je ne causais pas de soucis. Comprendre ici : “j'avais à manger si je me comportais comme un adulte servile et non comme un enfant plein d'énergie” .

Puis Valentina et Lisaly vinrent au monde. Le bonheur de devenir mère une seconde fois fut bien vite dissolu par la nouvelle que la deuxième n'arrivait pas seule. Il leur a fallu cinq années, à mon père et ma mère pour prendre la difficile décision d'en abandonner une des deux. La situation financière dans laquelle nous nous trouvions était catastrophique, et le choix, inévitable. Quand je pense qu'adolescent je la voyais déjà vivre de façon misérable, pire que la mienne... alors qu'en fait, les pires années de sa vie, à Lisaly, furent celles pendant lesquelles elle resta chez nous.

Alors que Lisaly disparaissait de notre vie, mon père du mettre la clé sous la porte de notre boutique. Nous n'avions plus rien. Une solution arriva bien vite, celle de participer à des essais cliniques. Jamais mon père n'aurait accepté un tel recours si celui-ci n'était pas le dernier. Mais même cette alternative ne suffit pas à subvenir à nos besoins et ma mère tomba malade. Et moi, dans tout ça, je ne pouvais rien faire à part rester à son chevet et espérer que son état s'améliore, car je ne voyais vraiment pas comment nous pouvions descendre encore plus bas.

Les jours, puis les semaines passèrent. Et rien ne changea. Je du prendre conscience et accepter la difficile et néanmoins vitale constatation que l'apparition d'un miracle pouvait bien arriver dans la minute qui suit comme dans plusieurs années voire jamais, et que le seul moyen de nous sortir de cette situation était objectivement que quelqu'un d'autre que mon père prenne les rênes de la famille. Jamais je n'aurais laissé ma soeur le faire, de peur qu'il ne lui arrive malheur, et ma mère n'était plus en état de faire quoi que ce soit. Confiant à Valentina le soin de veiller sur notre mère, je m'apprêtais à m'engager dans un chemin ou aucun faux pas ne serait permis.

Le meilleur moyen de se faire rapidement de l'argent lorsque l'on part de rien et qu'on ne possède pratiquement aucune compétence sinon de l'ambition, du charisme et suffisamment d'intelligence pour pouvoir se sortir de n'importe quelle situation ? Sûr que j'aurais pu trouver autre chose de plus réglo si j'avais vraiment pris le temps de chercher. Mais du temps, je n'en avais pas, et je m'engouffrais ainsi dans le trafic des drogues. C'était facile, Alrun n'était pas très surveillée, ou en tout cas bien moins qu'Edernys. L'argent rentrait et mon réseau s'étendait rapidement. Seulement, tout cela était trop beau pour durer, et quelque chose devait entacher ce nouveau tableau que je peignais.

Ma mère mourut. Jamais je n'aurais autrefois pu prononcer ces mots tellement cette nouvelle tomba si lourdement sur ma soeur et moi. J'avais vingt ans et ma soeur treize. Nous partîmes pour Edernys. Mon trafic marchait plutôt bien, et j'avais l'espoir de gagner bien plus d'argent là-bas, afin d'offrir à ma soeur une vie confortable et sans plus aucun souci. Elle et moi finîmes par agrandir le réseau que j'avais créé bien au-delà de mes espérances. Avec le trafic de drogues, vinrent d'ajouter celui des médicaments, et bientôt des femmes. Tout allait bien, enfin. Et puis, un beau jour, tout à fait par hasard, Lisaly réapparut dans notre vie.

Elle travaillait à mi-temps et étudiait, possédait un petit appartement et s'appelait Tamia. Rien qu'à voir son visage souriant et emprunt d'innocence, je pouvais sentir à plein nez la vie sans problème qu'elle avait dû avoir et qu'elle avait encore maintenant. Je reconnaissais les traits de son visage qui étaient pratiquement les mêmes que ceux de notre mère. Elle était la copie de Valentina aussi, mais en version sage et bien rangée. Ce que je vu ce jour-là me déçut beaucoup. Moi qui m'attendais à rencontrer une seconde version de Valentina, elle n'avait rien à voir avec elle. Nous nous ressemblions, tout en étant diamétralement différents.

Je finis par prendre Lisaly sous mon aile. Mais tout comme elle était différente de Valentina, ma relation avec elle n'avait rien à voir avec celle que j'entretenais avec mon autre soeur. Je lui en voulais d'avoir pu échapper à toutes les galères que j'avais pu vivre avec Valentina et qui nous ont forgées de telle façon que toute l'innocence que je pouvais lire en Lisaly avait complètement disparu en Valentina et moi. Je passe désormais tout le temps que j'ai avec elle à effacer cette candeur que je ne supporte pas.

Je suis aujourd'hui dans le collimateur des enquêteurs, et fais en sorte de me montrer assez discret sur le terrain, le temps que cette affaire se tasse. Ma prochaine grosse affaire ? Le commerce d'Illuvis. Je suis certain de pouvoir en tirer plus que tous mes autres trafics réunis. Je suis fasciné par cette substance, et je crois qu'elle n'en aura jamais fini de surprendre son monde. Peut-être serait -il intéressant de faire quelques essais sur Lisy ? Rien que pour voir quelle chimère elle serait bien capable de créer et espérer qu'elle puisse enfin faire ses preuves...

Et sinon?

Pseudo : Lucrx
Age : 20 ans
Personnage sur l'avatar : Suoh Mikoto
Comment as-tu connu le forum : par le biais de deux amis.
Une dernière chose à dire ? J'ai reconnu la mouette et les autres smileys de K.A /o/

Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Mer 6 Mar - 17:09

Petit up pour dire que c'est terminé link
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Mer 6 Mar - 21:46

La fiche est toute bonne pour moi ♥

Si Tam' est satisfaite aussi, alors je n'aurai plus qu'à te valider !

La lecture a en tout cas été très plaisante ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Mer 6 Mar - 22:31

Mais oui je suis ok!! ♥_♥ Ne nous fais pas languir de sa validation :3 purizu purizu purizu
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Mer 6 Mar - 22:35

Je te valide donc avec grand plaisir ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   Jeu 7 Mar - 8:02

Héhé, merci lolface
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de respect, mes demoiselles, il s'agit tout de même de Wethan Fehrnbach.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
» [Non Respect JDH] Kissiou (28/03/1458) (coupable)
» ForumHaiti : Une modération qui rime avec le respect mutuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: Anciennes fiches-