Partagez | 
 

 Lobbying en caleçon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: Lobbying en caleçon   Ven 4 Oct - 15:15

Alfred remonta le col de sa veste. Un petit vent froid venait de le faire frissonner. Même si l'ambiance s'annonçait chaude pour le reste de la soirée, il n'avait pas envie d'attraper un rhume. Il regarda autour de lui. Clients discutant un verre à la main sur le pas de la porte pour fumer une herbe officiellement non nocive dont légale, néons boiteux clignotant tristement sous la bruine, vigiles aux regards tour à tour éteints ou inquisiteurs, l'endroit était tout à fait humain. Cela respirait la vie, le vice et le plaisir. L'ambiance sale et animé lui rendit le sourire. Il en avait besoin, il allait falloir se montrer agréable s'il voulait accomplir ses objectifs du soir.

Il allait mettre le pied dans un club libertin mais il n'avait pas l'intention de ressortir avec futur madame Ricim. Il n'y avait rien de personnel dans sa visite, il avait juste un rendez-vous professionnel. Que le principal intéressé ignorait totalement. Alfred savait sa présence en ce lieu car il avait demandé à certains des détectives à ses ordres de le suivre. Ils l'informaient régulièrement de ses allées et venues et le jeune dirigeant de la Ricim Corp. avait trouvé que c'était là un moyen original -même si pas infaillible- de prendre contact.

Il passa la porte d'entrée, paya sa soirée, déposa ses affaires dans le vestiaire et se retrouva à déambuler dans les différentes salles pour repérer sa proie. Il ne la trouva pas et décida donc de patienter quelques instants en s'installant au bar, carrefour de la soirée où chaque personne revenait plusieurs fois invariablement. Habillé simplement d'un polo noir et d'un jean de la même teinte, les femmes qui vinrent le rencontrer étaient sûrement attirées par la montre de luxe qu'il portait au poignet et à la ceinture griffée qui confirmait la tendance. Il discutait distraitement mais sérieusement avec elles en leur offrant leur consommation en attendant que son rendez-vous d'affaire qui s'ignorait, Victor Lington, deuxième du nom, ne vienne ramener sa trombine dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Victor J. Lington Date d'inscription : 12/09/2013 Messages : 85
Fiche de présentation : Par ici ...
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Coté Sud du Centre d'Edernys
Sexualité : Hétéro et Célibataire
Métier : Sous chef du département mécanique
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Lobbying en caleçon   Sam 5 Oct - 21:21

Ah le petit salon VIP du club libertin, tu l'affectionnes beaucoup. Structuralement parlant, il est parfaitement adapté, les gérants sont assez discrets et compréhensifs. Ils aiment l'appât du gain, et tu aimes quand ils comprennent vite que le petit salon t'es réservé pour la soirée. Au travail, tu n'as pas la réputation d'écoper les clubs libertins et autres petits divertissements sympathiques de ce genre. Le travail c'est le travail. Les hobbys sont les hobbys.
Et puis tu n'y vas pas non plus tous les soirs, tu es un travailleur Victor Junior …
Mais ce soir tu avais besoin de remontants, et besoin de satisfaire cette part monstrueuse d’ego qui sommeillait en toi. Pas de quoi se prendre la tête, des filles faciles, fascinées par ton statut et ta richesse, pourquoi pas ton intellect, et un peu de champagne, ça ne te ferait que du bien.

La chasse n'avait pas pris bien longtemps et tu étais déjà entouré de trois divines créatures, et tu te délectais déjà de savoir que bientôt, elle se battraient pour être celle qui resterait le reste de la nuit avec toi dans ce salon douillet, voire même partager un des petits wagons première classe d'un tram pour rejoindre ton appartement secondaire (enfin, comme dans tous les Quartiers). Mais cela relevait de l'espérance, tu n’emmènerais jamais la future gagnante jusque chez toi, tu avais juste hâte de voir cette soirée tourner autour de toi, parfaitement conscient qu'aucun sentiment véritable ne serait partagé. Tu étais là pour le plaisir, elles étaient là pour la chasse, la renommée. Échange de bon procédé.

Tu laissais la tension monter entre elles, ne donnant encore aucun signe de préférence, en te retirant de leurs paumes lovées contre toi, leur annonçant que tu allais chercher une bouteille de champagne pour mieux profiter de la soirée. C'était quelque chose d'assez cruel, car elles allaient potentiellement s'écharper pendant ton absence, à moins qu'elles ne soient de bonnes amies, mais tu n'en avais cure, comme toujours.
Tu reboutonnas le haut de ta chemise pour ne pas faire mauvaise impression lorsque tu arriverais au comptoir. Une fois arrivé tu passas ta commande. Du champagne dans un bac de glaçons (qui pourraient peut-être servir), et quelques petits extras … Tu amènerais tout ça toi même, c'est quelque chose qui plaît aux demoiselles, et les faire attendre t'amusais aussi. De ce fait tu ne faisais pas attention à cet homme presque à tes cotés qui buvait tranquillement sa consommation.
Tu ne faisais pas attention à grand chose à ce moment là d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Lobbying en caleçon   Lun 7 Oct - 0:05

Une femme en particulier s'était attardée auprès d'Alfred. Les deux discutaient. Pour être plus exact, elle parlait beaucoup et le jeune irréel réfléchissait en hochant la tête de temps à autres, répétant le dernier mot sur un ton interrogatif entre deux hochement de tête et en disant de temps en temps des 'Ah bon ?', 'vraiment ?', 'nooon, tu plaisantes, là ?'. Ses pensées étaient quelques peu confuses. Alfred regardait du coin de l'oeil les comportements des gens aux alentours et trouvait qu'il y en avait beaucoup qui s'embrassaient. Le peuple était plutôt discret normalement. Il se demandait si tous ces comportements bizarres qu'il voyait autour de lui avaient un rapport avec la notion de 'chasse' et de 'sexe' que Constantin et son secrétaire Bruce, ancien ami d'enfance du véritable Alfred, lui avaient mentionné.

Il n'avait pas vraiment compris ce dont il lui avaient parlé à l'époque. Le sexe, à quoi cela pouvait-il bien servir et que cela pouvait-il bien être ? La notion lui était encore floue et ce qu'il voyait autour de lui n'éclaircissait pas la brume. A l'exception d'un point : tous ces gens avaient l'air concentrés sur la personne en face d'eux. Il lui vint à l'idée que peut-être son rendez-vous du soir ne serait pas content qu'il lui parle -même si ce n'était pas de boulot- dans ces conditions. Il but une autre gorgée de son verre et en recommanda un autre pour la fille en face de lui. Pensif, il se demanda ce qu'il fallait maintenant faire. Peut-être retourner chez lui ?

Il sentit une main se poser sur sa cuisse. Il tressaillit en revenant à la réalité. La fille se penchait vers lui, la voix pâteuse et l'haleine chargée en lui disant :

"Je sais faire de très bonnes pipes, mon chou."

Il fut un instant interloqué avant de répondre naturellement :

"C'est bien mais... c'est dommage, je ne fume pas."

La femme ouvrit de grands yeux avant de rire. Les secousses de son corps furent si violentes que le liquide dans son verre plein alla asperger une cliente de l'autre côté du couloir. Cette dernière se releva en râlant mais se heurta à un des serveurs qui arpentaient la salle. Le serveur fut déséquilibré et son plateau se renversa. Une des bouteilles tomba juste derrière Alfred sur le comptoir. Le barman sursauta et le bouchon de la bouteille de champagne sauta soudainement en direction du client qui venait de commander la bouteille. Alfred entendit un grand bruit sourd. Sans aucun doute, le bouchon avait dû atteindre le susmentionné client. Mais il n'en était pas sur, après tout, il n'avait jamais entendu le bruit que fait un bouchon dans un crâne à un mètre cinquante. C'était peut-être le bruit que faisait un bouchon en cognant contre le mur en face. Il voulut vérifier, se retourna vivement et...

"Merde !"

Victor Junior Lington.

Le client au champagne était Victor Junior Lington ! Sa proie, là, derrière lui !

Il posa son verre vivement, en renversa la moitié sur le bois verni, se pencha vers lui et lui demanda :

"Monsieur Lington ? Vous allez bien ?"

Sa voix était inquiète. Ca pouvait faire mal un bouchon de champagne à bout portant ?
Revenir en haut Aller en bas
Victor J. Lington Date d'inscription : 12/09/2013 Messages : 85
Fiche de présentation : Par ici ...
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Coté Sud du Centre d'Edernys
Sexualité : Hétéro et Célibataire
Métier : Sous chef du département mécanique
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Lobbying en caleçon   Lun 7 Oct - 18:30

L'euphorie te gagnait presque, tu imaginais déjà tellement de chose. Tu n'entendais pas vraiment les discussions alentours, les rires ou les cris. Cela se résumait à un bruit de fond à tes oreilles. Il valait mieux dans un endroit pareil. La seule chose qui te tira de ta petite rêverie éveillée, c'est ce POP caractéristique. Quel joli son que l'ouverture d'une bouteille de champagne …
Oui c'est très joli un POP, sauf quand ça fait PAF, en plein sur ta tempe. Le choc te fait reculer un peu et tu t'accroches au comptoir, apposant vivement ta main sur l'endroit où le projectile est venu se crasher.
Comment un truc pareil pouvait t'arriver. Un bouchon, ça n'était pas grand chose, mais bon sang, qu'est-ce que ça pouvait faire mal !
Tu n'avais même pas le temps de râler, demander une bouteille gratuite pour compenser de cette faute, que déjà quelqu'un se penchait vers toi :

« Monsieur Lington ? Vous allez bien ? »

Quoi ? Comment ça Monsieur Lington ? Jusqu'ici ?
Tu te redressas pour voir qui te faisait face. Un blondinet aux yeux bleus, sans doute dans les même ages que toi … Par là … Cette frimousse te disait quelque chose, mais tu n'arrivais pas à mettre le doigt dessus … Allons bon, ce bouchon t'avait vraiment sonné !
Tu clignas ensuite des yeux. Non vraiment, tu n'arrivais pas à remettre ce type.

« Je crois que ça va … Même si ce n'est pas agréable du tout ... »

Glisser une petite remarque du genre était un signe pour signifier que si cette boutique voulait encore bénéficier de ta riche présence et de par ce fait profiter de tes larges dépenses, ses dirigeants se devaient de faire un petit geste sympathique … En attendant, tu te concentrais encore sur ton interlocuteur.

« Excusez moi mais … On se connaît ? »

Les jolies phrases bien tournées, dans un endroit pareil, étaient proscrites.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lobbying en caleçon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lobbying en caleçon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les sorties bikini / caleçon
» Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]
» Kaidan ♦ "Caleçon qui gratte, morpions qui squattent !" *out*
» Infiltration caleçon.
» Anaëlle ▼ Baisse ton caleçon, tu vas recevoir une correction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: RPs abandonnés-