Partagez | 
 

 Difluorure de dioxygène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: Difluorure de dioxygène   Mar 8 Oct - 23:27

Ecrire des rapports était pour la plupart des nouveaux dans le métier la partie la plus ennuyante du boulot. Azamat trouvait cela étrange. La rédaction des rapports était tout aussi distrayante qu'une course poursuite dans les ruelles d'Edernys a son avis, et certainement moins dangereux. Cette recherche constante du danger était stupide, et un de ces jours, il finirait par perdre plusieurs détectives a cause de leur naïveté. Pour des membres de l'armée, ces jeunes étaient sacrément indisciplinés, et plutôt que de rédiger leurs rapports, nombre de nouveaux préféraient chercher de l'action et du frisson. Il avait songé il fut un temps a imposer des retenues de salaire pour les inspecteurs qui ne rendaient pas leurs rapports à temps, mais il n'avait pas ce genre de pouvoir. Personne ne l'avait prévenu, en lui donnant le poste d'inspecteur général, qu'il aurait aussi peu d'influence sur ses propres hommes. N'ayant ni le temps ni la motivation de les prendre un par un pour les remettre dans le droit chemin, il se contentait de donner l'exemple, ou du moins, d'essayer, en rendant ses rapports dans les 12 heures qui suivait l'opération, et ce dans n'importe quelle circonstances. Les lèches-bottes de services avaient emboîté le pas sur le champ, mais ce n'était pas suffisant a son gout.

C'est ainsi qu'il se retrouva avec son ordinateur portable sur la table, et une bière juste a coté, a rédiger le rapport sur l'arrestation du dealer d'hier. Une affaire qui n'a aucun lien avec ce pour quoi il était ici. Il avait rendez vous avec un fouineur du conseil, comme ils les appelaient dans la profession. Azamat ne comprenait pas vraiment pourquoi ses contacts n'aimaient pas venir directement au commissariat. Une histoire de psychologie et de sentiment d’oppression, a ce qui parait. Rien de logique a ses yeux, mais si il voulait ses informations, il devait s'y plier. D'autant que toutes les informations qu'il pouvait glaner sur Chahine étaient précieuse a ce stade. Elle était la clé pour débloquer la situation sur l'affaire Fehrnbach. Il avait besoin de preuves concrètes pour les mettre au placard.

En attendant, Azamat avait un rapport a rédiger...
Revenir en haut Aller en bas
Barnabas G. Lichtenberg Date d'inscription : 27/02/2013 Messages : 120
Fiche de présentation : C'est ici... pour... mon... histoire
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Alrun
Sexualité : Tabou.
Métier : Agent du Gouvernement dans les renseignements.
Humeur : Peureuse.
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   Mar 8 Oct - 23:45

Ah, pauvre Barnabas. Obligé de faire quelque chose que tu n'apprécies guère : aller donner des informations. C'est certes pour garantir la sécurité publique, mais rien à faire... Cela te gêne toujours de devoir révéler des choses à propos des gens. Alors pourquoi avoir choisi le secteur des renseignements ?
Tout simplement parce que tu pensais que tu n'aurais qu'à être au service du public. Pas à farfouiller contre le public. Certes, ça ne t'arrive pas toujours de devoir faire ça. Mais quand tu le dois, c'est déjà trop.

C'est ainsi que tu es allé jusqu'au Quartier Est, histoire de... faire ton boulot. Ni plus, ni moins. Tu es pressé de repartir d'ailleurs. Tu sais que Mi... qu'Évangeline t'attend à l'appartement. Et tu as envie de la rejoindre vite. Tu n'aimes guère la laisser seule, même si elle s’accommode de la chose. En attendant qu'elle ait des papiers, tu préfères éviter de trop l'exposer à l'extérieur, à des risques.
Enfin...
Tu arrives finalement à l'Outer Heaven, lieu du rendez-vous. Tu peux observer la technologie qui exsude à chaque petit recoin de ce bar. C'est toujours impressionnant...

Ni une ni deux tu pénètres dans le bâtiment, et te presses parmi les gens pour essayer de trouver ton futur interlocuteur. Monsieur Azamat Hyvzroff dit ta missive. On t'avait fait passer une photographie de lui, histoire de te permettre de le reconnaître sans avoir à remuer ciel et terre.

C'est donc chose faite après un moment passé à scruter les gens installés, et, alors que tu te diriges vers lui, tu trouves le moyen, pauvre homme que tu es, de t'emmêler les pieds, et de t'étaler de tout ton long, faisant voler au passage avec ton bras la boisson de Monsieur Hyvzroff, et refermant à moitié son ordinateur.
Rapidement, un serveur vient à ta rescousse alors que les rires fusent, et tu te redresses, avant de bégayer à Monsieur Hyvzroff.

« J....je... je v...vous... p...p...prie... d...de... m...m...ex...excuser.... Mon... Mon.... Monsieur... H... H....Hyv... Hyvzroff.... J... je... ne... l...l'ai... p...pas … f...fait... ex...près... »

Et tu te tords les mains d'un air gêné, pendant que le serveur insiste pour tamponner la chemise tachée d'alcool de ton vis à vis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   Jeu 10 Oct - 22:25

N'ayant pas vu arriver l'énergumène, il fut quelque peu surpris par la chute et ses conséquences. Il prit quelques secondes pour accuser le coup, et surtout comprendre ce qu'il venait de se passer. Il observa Mr. Lichtenberg et écouta ce qu'il semblait être ses excuses avec une expression neutre, avant de soupirer.

"Garçon, ne vous fatiguez pas pour rien et apportez moi une autre bière, si il vous plait." Avant de rediriger son regard vers son contact "Je vous proposerais bien un verre, mais vous m'avez déjà l'air bien entamé."

Il jeta un rapide coup d’œil vers son ordinateur afin de vérifier qu'il n'avait pas été aspergé. Une fois rassuré, il agrippa son attaché-case qui reposait a ses pieds, avant de l'ouvrir et d'attraper une chemise neuve encore emballée. Il avait pris l'habitude d'avoir une tenue de rechange, au cas ou une altercation avec un suspect endommagerait ou tacherait ses habits de fonctions. Tout en ôtant sa veste de costume, il redirigea son attention vers Mr. Lichtenberg, toujours avec le même calme. "Asseyez vous, je tiens à terminer cette rencontre avant que mes frais de teinturiers m'obligent à hypothéquer mon logement."
Revenir en haut Aller en bas
Barnabas G. Lichtenberg Date d'inscription : 27/02/2013 Messages : 120
Fiche de présentation : C'est ici... pour... mon... histoire
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Alrun
Sexualité : Tabou.
Métier : Agent du Gouvernement dans les renseignements.
Humeur : Peureuse.
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   Jeu 10 Oct - 22:58

Point positif, Monsieur Hyvzroff n'entre pas dans une colère noire contre toi. Non, il semble même plutôt le prendre... avec presqu'indifférence... à moins qu'on ne puisse dire qu'il est... blasé ? C'est comme ça que tu le comprends, en tout cas.

"Je vous proposerais bien un verre, mais vous m'avez déjà l'air bien entamé."

Tu vires à l'incarnat, Barnabas, vraiment honteux. Le pire, dans tout ça, c'est que tu n'es pas aviné le moins du monde... Tu n'es déjà pas du genre à boire de l'alcool... alors en être à un état fortement alcoolisé, ça te paraît tellement improbable.
Tu regardes ton vis à vis d'un air médusé alors que celui sort une chemise propre de ses affaires. Méticuleux. Une onde de respect pour lui s'élève en toi. Quel homme prévoyant... On ne peut pas en dire autant de tout le monde... Et certainement pas de toi, pauvre Barnabas. Toi, tu serais plutôt du genre à devoir te retrouver presque nu comme un ver pendant qu'on décaperait tes affaires toutes sales... Enfin... c'est comme ça.

"Asseyez vous, je tiens à terminer cette rencontre avant que mes frais de teinturiers m'obligent à hypothéquer mon logement."

Virant de nouveau à un teint d'une couleur très soutenu, tu t'installes en face de lui, en trébuchant encore une fois à moitié. Mais heureusement qu'il y a le siège, et que tu te rattrapes. Et que tu t'installes relativement bien.
Ça ne t'empêche pas de te racler la gorge, gêné, et de triturer tes mains.

« D...d...déso....lé... v...v...vrai... m...m... ment. »

Poussant un soupir désolé, tu entreprends ensuite de sortir une pochette de ta sacoche abîmée. Ça contient les informations que tu dois donner à Monsieur Hyvzroff.

« Euh... j... je... d...dois... v...vous... d...d...do... donner.... d...des... in...info...informations.... s...s...s...sur... I...Isma...hen... Cha...Chahine..... et ça... se... se... r... r... r...rapporte... au... au... d...dossier... F... F... F... Fe... Fehrn... b... bach... »

Inutile de dire que les informations sont notifiées par la voie écrite, parce que si toi... tu dois faire un topo à Monsieur Hyvzroff... vous allez y passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   Ven 1 Nov - 23:27

En fouillant dans sa mémoire, Azamat se rappela vaguement d'avoir entendu qu'interrompre un bègue ne faisait qu'empirer les choses. Il se contenta donc d'écouter sa longue tirade, le regard calme mais appuyé, pointé droit vers les yeux de son interlocuteur. Entre temps, le serveur lui apporta sa seconde bière, qu'il prit garde de poser a l'écart de Barnabas. Sage initiative, pensa Azamat.

Son regard se dirigea vers la pochette qu'il venait de délivrer. Il avait de sérieux doute sur la relevance du contenu de ses documents, les fouineurs ayant tendance a garder leurs secrets assez jalousement. Cette rencontre, il le savait, n'était rien d'autre qu'un simple acte de courtoisie entre deux branche du gouvernement. Peut être se trompait-il, mais si il voulait des informations sur Chahine, il devrait pousser son interlocuteur un peu plus loin. Ce qui risquait d'être difficile, après ce qu'il venait de voir. Il soupira, tapotant la pochette avec ses doigts, avant de se pencher en avant, se rapprochant de Barnabas.

"Monsieur Lichtenberg, nous savons tout deux que votre service est assez avare en information. Je vous remercie de votre présence, et ne doutez pas de ma gratitude, mais j'aimerais m'assurer que l'ordre soit rétabli dans cette ville. Quand il est question de sécurité publique, les rivalités bureaucratiques peuvent être mise de coté, n'est ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Barnabas G. Lichtenberg Date d'inscription : 27/02/2013 Messages : 120
Fiche de présentation : C'est ici... pour... mon... histoire
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Alrun
Sexualité : Tabou.
Métier : Agent du Gouvernement dans les renseignements.
Humeur : Peureuse.
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   Sam 2 Nov - 16:57

Monsieur Hyvzroff semble écouter religieusement ce que tu as à dire, et ne fait aucun commentaire pendant que tu parles. Même pas un haussement de sourcils. Il est comme une statue de marbre, insensible. Tu ne sais pas si ça augure de bonnes ou de mauvaises choses.
Il baisse ensuite les yeux sur la pochette, et toi, tu te contentes d'attendre, mal à l'aise.

S'il pouvait te dire que tout est bon, que tu peux partir, tu apprécierais grandement. Mais tu le sais bien Barnabas, les choses ne se passent jamais aussi facilement. Alors, quand il se penche vers toi, tu sais très bien que ça n'est que le début des « ennuis ».

"Monsieur Lichtenberg, nous savons tout deux que votre service est assez avare en information. Je vous remercie de votre présence, et ne doutez pas de ma gratitude, mais j'aimerais m'assurer que l'ordre soit rétabli dans cette ville. Quand il est question de sécurité publique, les rivalités bureaucratiques peuvent être mise de coté, n'est ce pas ?"

Oui, c'est avéré, le service des renseignements ne se permet pas de révéler tout ce qui est demandé. C'est un peu la politique de la maison. On ne donne pas des renseignements comme ça, au premier venu. Mais là, tu sais très bien que pour l'heure, faire tomber Ismahen Chahine conduirait à faire tomber les Fehrnbach, et que ce n'est pas ce qui est prévu... ils doivent pouvoir continuer leurs petites affaires impunément pour le moment... ça ne te plaît pas vraiment, mais c'est comme ça. Tu n'as pas à décider de cela.
Tu inclines donc la tête, et, les yeux plissés, les sourcils froncés, murmures.

« Et... q.... que... v...v...vou...voudriez... v...v...vous... s...s..sa...sa..savoir ? T...t... tout.... ce.... q...qui p... p...pourrait v...vous.... être... u...u...utile... est... c...c...c..consigné... là... d...dedans. »

N'a t-il pas d'ordres de sa hiérarchie lui interdisant de s'attaquer à cela pour l'instant ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Difluorure de dioxygène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Difluorure de dioxygène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Difluorure de dioxygène
» Dihydrogène + Dioxygène = Ennuis en perspective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: RPs abandonnés-