Partagez | 
 

 La souffrance est un nouvel art de vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: La souffrance est un nouvel art de vivre   Dim 9 Fév - 17:01



Elisabeth Zaler
Qu'importe la douleur, je ne veux que de la justice !

______


La base

Nom :Zaler
Prénom(s) :Elisabeth
Age réel : 28 ans
Statut civil : Illuvien
Métier :Capitaine d'une section de combat
Sexualité et statut:Célibataire, bisexuelle mais difficile.
Lieu d'habitation :Un petit appartement au sud plutôt en bon état.
Description physique :On peut le dire sans trop choquer quelqu'un. Elisabeth n'est pas d'une beauté incroyable. Certes, elle n'est pas moche et cela pourrait être bien pire. Mais de là à la comparer à une beauté il y a un espace. En effet elle aurait tout pour être une vraie beauté si elle le désirait vraiment. Une taille assez petite mais mignonne de 1m58, des muscles travaillés qui ne représentent qu'un petit volume, une taille plus que fine. Non en effet elle pourrait être parfaite sur le papier. Mais la réalité est bien différente. En effet, elle ne s'aime pas particulièrement. Elle s’attache à rester présentable malgré tout mais de là à se pomponner pendant des heures.... Non, et puis après tout, un combat la décoifferait assez vite, alors pourquoi se soucier de tout ça ? Elle est essentiellement vêtue de violet hors service, et voulant à tout prix montrer sa féminité, porte des vêtements proches du corps voire en dévoilant des parties de son corps.


Le caractère

♣Le vent se lève ♣

Qui connaît bien Elisabeth verra en elle deux facettes. La première, celle qu'elle arbore tout le temps, une femme simple, amusante par moments, avec un profond respect de la hiérarchie et du gouvernement. Elle considère que tant qu'on la respecte, elle doit le respect à tout le monde. Une femme qui apprécie les choses simples de la vie et qui peut ( si on ne l'occupe pas) rester des heures à écouter le son de la nature. Elle n'aime pas le raffinement inutile. Elle apprécie les choses raffinées quand elles ont un but. Un grand dîner ne l'intéresse pas, un lit avec un matelas super confortable est indispensable pour elle. En effet le confort c'est génial à ses yeux ! Ce qui contraste avec son métier.

Mais pourquoi fait-elle partie de l'armée alors ? Elle a soif de vengeance. oh non pas de vengeance personnelle elle ne se tient pas en estime aussi haute pour imaginer ça . Non, c'est pour aider les autres, même si elle sait très bien qu'elle ne peut rien faire contre certaines choses. L'injustice est sa bête noire et malgré cette soif de vengeance et le métier de militaire, Elisabeth supporte mal l'idée de tuer. Elle préfère immobiliser quelqu'un ou l'assommer plutôt que de le tuer. Elle considère la vie comme un gigantesque cadeau et ne veut pas gâcher celle d'autrui. Malgré ces principes, si ses supérieurs le lui ordonnent, elle tuera à contre cœur. Elle reste fiable et discrète tant au niveau de ses histoires personnelles que dans les histoires qu'on peut lui raconter. Ainsi donc elle a une confiance totale dans ses amis (qui sont essentiellement des filles) quitte à en souffrir par la suite. Car oui, si une phrases correspondrait à Elisabeth ce serait bien « ce qui ne me tue pas me rend plus fort ».

Elle ne tient pas à être courtisée ni à être aimée. Ses précédentes expériences lui ont appris à rester à l'écart de ce genre de choses. Autant le dire, il faut vraiment que la personne lui tape à l'œil pour qu'elle sorte avec. Car oui Elisabeth est maladroite avec ses sentiments... Sûrement à cause de son passé.
Elle a un profond respect pour les Irréels , entre autre pour son Irréel qu'elle chérit autant qu'elle le peut, peut-être même trop.

Mais le plus surprenant avec Elisabeth, c'est de la voir au travail. Elle est droite, stricte et investie à 300% dans ce qu'elle fait. A la limite du sociable. Elle ne supporte pas qu'on la sous-estime. Elle a appris dans la douleur et ne laissera pas passer une critique du fait qu'elle ne soit qu'une fille. Elle est assez fière de son rang et pourtant elle ne s'en vantera jamais. Non à vrai dire il faut vraiment la voir en dehors du travail pour l'apprécier vraiment. Elle sait se faire respecter et n'a pas peur de remettre en place n'importe quelle personne n'étant pas un supérieur hiérarchique. Très énergétique, très sure de ses gestes et de ses actes, elle essaye a tout prix de garder sa féminité, et pourtant elle repousse les hommes, car elle est entourée par énormément de mâles. Ses tenues civiles et uniformes collés à sa peau les fourvoient. C'est sa mutation qui l'oblige à se vêtir ainsi, pour lui permettre de souffrir le moins possible.


L'histoire

♣ Une sensibilité mise à épreuve ♣

Tout commence toujours par une naissance quand on veut raconter une histoire, n'est ce pas ?
Alors oui bien évidemment Elisabeth est née. Mais dans un bon cycle naturel, une vie coûte une vie. Et c’est dans ces principes que Elisabeth, petite dernière d'un fratrie de 4 personnes, commença sa vie par la mort de son père, dans un accident alors qu'il allait voir sa femme à l'hôpital. Un drame que sa mère aura bien du mal toute sa vie à accepter. Car après tout cela faisait déjà 15 ans qu'ils étaient ensemble.
Mais grâce à l'aide de ses aînés, ils s'en sortirent sans trop grande difficulté. Les années passèrent et la belle femme se remaria.
Pour ce qui est d'Elisabeth, elle vécut avec ses frères comme seul point de repère masculin, ne considérant pas son beau-père comme quelqu'un de leur famille. Il faut dire que mis à part leurs mère, peu étaient les personnes à apprécier leur nouveau beau-père. Et Elisabeth, en tant que jeune enfant, se faisait influencer par les dires de ses aînés.
Elle s'intéressait par contre à son père et voulait essayer de connaître cet homme avec le peu qu'il avait laissé. Elle se mit donc au passe-temps préféré de cet homme, le karaté. Et il fallait dire que entre ses résultats pas des plus brillants à l'école et ses problèmes familiaux, elle aimait prendre le temps de faire du karaté et même de s’entraîner seule.
Elle grandit et se fit trop vite courtiser et trop vite quitter. Car avoir ses frères pour seul repère masculin n'aide pas franchement dans les relations amoureuses. Et puis sa mère, malgré tout l'amour qu'elle donnait à Elisabeth était pas mal chargée pour vraiment s'occuper d'elle. Alors elle passa sa rage et son stress dans le karaté, puis le judo, puis la boxe et enfin la capoeira. Elle découvrit son vrai plaisir dans la Capoeira. Oh bien sur elle appréciait les autres sports de combat mais celui-ci lui allait tellement mieux.
Et c’est après avoir passé son examen avec acharnement qu'elle partit pour l'armée. Elle avait besoin de se dépenser et malgré ses heures et ses heures d’entraînements divers elle débordait toujours d'énergie. Elle était bien décidée à monter en grade et à devenir une vraie femme respectée. Elle était bien décidée à ne pas laisser tous ces hommes faire la loi dans ces lieux. Oh bien sûr ils essayèrent au début mais quand ils virent son niveau de combat rapproché elle eut tout de suite plus d'air. Il faut dire que à l'époque, l’entraînement était presque devenu une drogue.

Une telle énergie pour une recrue était une surprise assez peu attendue pour les supérieurs de l'armée, et pour voir si elle était vraiment capable, elle suivit l’entraînement des forces spéciales pendant un certain temps.
C'est là qu'elle rencontra Elior. Un sacré tireur qui savait garder la tête sur les épaules. Ils sortirent ensemble, puis avec le temps ils prirent du grade ensemble et évoluèrent ensemble. Mais alors que des égaux parlaient de faire devenir la jeune Zaler capitaine d'une escouade, elle prit la décision de profiter de son jeune âge et de son homme pour construire une famille. Elle tomba donc enceinte de lui, bien décidée à devenir capitaine une fois dans une situation familiale stable.

C'est alors que 3 mois après cette décision, on apprit qu'un homme avait fait abattre Elior lors d'une mission. Cette découverte la détruisit.
Elle arrêta l'armée pendant un certain temps pour se remettre en question ainsi que son enfant à naître. Mais alors qu'elle avait décidé de le garder, elle fit 2 mois après une fausse couche détruisant ainsi tout espoir d'avoir l'enfant de son amour défunt. Elle passa cette période plus que douloureuse dans le combat et avec sa famille. Elle prit du recul sur tout ça mais le contact avec sa famille lui fit comprendre quelque chose. Sa vraie famille était belle est bien l'armée maintenant. Mais avant de repartir pour la caserne, elle entendit parler de l'Illuvis. Et c'est ainsi que lui est venue l'idée de faire l'enfant qu'elle avait perdu. Faire un Irréel qui ressemblerait à son amour perdu et à elle, qu'elle élèverait comme son enfant. Elle ce lança donc dans le projet de créer son Irréel. Et ce fut un grand succès. L'Irréel était comme elle l'imaginait ( étrangement ressemblant à Elior) et elle n'eut pas de choc spécial sur le coup. Non .

Suite à cela, elle reprit donc l'armée pour financer sa vie. Elle fut reprise très vite et s'investit au maximum pour réussir a être gradée jusqu'au poste de capitaine. Mais c'est alors qu'elle était au plus haut et qu'elle reprenait goût à la vie qu'elle sentit un changement dans son corps. Elle était comme … Plus sensible. Vraiment plus sensible. Tellement plus sensible qu'elle sentait en permanence la moindre fuite d'air d'un bâtiment ou d'un lieux. Elle du poser un arrêt d'un certain temps pour cela. En effet le moindre frottement, la moindre caresse était à redécouvrir. Pire pour cette combattante, le moindre coup était un vrai supplice. Mais elle n'allait pas laisser son corps imposer des limites à sa vie. Maintenant qu'elle était arrivée à ce qu'elle voulait elle n'accepterait pas qu'on lui empêche d'aller plus loin encore. Elle s’entraînât donc jours et nuits pour réapprendre la douleur de chaque coups, de reconnaître chaque déplacement de vent, chaque déplacement de vêtement, chaque caresse et surtout comment réussir à combattre sans se faire mal. Cet entraînement massif l'épuisa mais elle apprit à vivre avec.
Elle a reprit le travail depuis quelques mois avec les difficultés de ce métier mais apprend de chaque nouvelle douleur et ne s’empêche pas de combattre pour autant. Certes les combats longs restent une horreur pour elle, mais elle garde le même niveau qu'avant concernant les combats cours. Pire, elle a apprit à utiliser cela à son avantage pour prévoir les coups adverses en avance avec les fluctuations du vent. Elle essaye de se faire toucher le moins possible pour cela car chaque impact et comme un couteau qui la transpercerait de part en part même si la gravité du coup n'est que minime.
En ce qui concerne son iréel, du nom de Belphegor Zaler (quelle surnomme Bel), c'est un homme silencieux et doux, réfléchit et sans prétention aucune. Il passe ces journées à apprendre et à comme une soif de savoir absolue à l'appartement ou dans une bibliothèque. Quand ils sont ensemble ils passent la plupart du temps à parler de leurs journées, de leurs dernières découvertes. Il est quelque par le confident d'Elisabeth bien que un peut trop proche peut être. Il s'intéresse essentiellement au science psychologique, pour mieux comprendre Elisabeth, et à la physique quantique. Il ressemble à un garçon de 17 à peut prêt.


Et sinon?

Pseudo : Akarius
Age : beaucoup trop pour toi
Personnage sur l'avatar : Juri han – Street Fighter 4
Comment as-tu connu le forum : random 8D
Une dernière chose à dire ? merci a mes correctrices encore !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Stain Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 771
Age : 22
Fiche de présentation : Coucou
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Sur la route
Sexualité : Inderterminée pour l'instant
Métier : Révolutionnaire?
Humeur : Énervé.
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: La souffrance est un nouvel art de vivre   Mar 11 Fév - 17:15

Alors alors, il semblerait que mon jugement soit grandement attendu, donc me voilà ~
J'ai relevé quelques incohérences dans ta fiche, que voici :

En effet, elle ne s'aime pas particulièrement. Elle s’attache à rester présentable malgré tout mais de là à se pomponner pendant des heures.... + Elle ne tient pas à être courtisée ni à être aimée // voulant à tout prix montrer sa féminité, porte des vêtements proches du corps voire en dévoilant des parties de son corps.

=> Pourquoi vouloir montrer sa féminité si elle ne fait pas attention à son apparence? De plus, tu dis après que si elle porte des vêtements aussi près du corps, c'est à cause de son nouveau 'don'...


L'injustice est sa bête noire et malgré cette soif de vengeance et le métier de militaire, Elisabeth est assez pacifiste.

=> Je ne suis pas sûre que ce soit vraiment compatible?.. Peut être que c'est juste un problème de tournure, mais dit comme ça ça fait vraiment antithétique x)


Elle finança donc le projet de créer son Irréel.

=> Ça laisse entendre qu'elle l'a donc créé de manière illégale, et pourtant elle est Illuvienne? Je te renvoie à ce topic, et rappelle que pour être Illuvien il faut avoir passé les tests et expériences officiellement en laboratoire. Peut-être est-ce un problème de tournure une fois encore, mais si elle a effectivement créé son Irréel de façon légale, elle n'aura pas eu besoin de "financer son projet" puisque les scientifiques, trop heureux d'avoir des cobayes volontaires, s'occupaient de tout et même payaient les volontaires.

D'autre part, il serait intéressant d'avoir quelques détails supplémentaires sur son Irréel : est-ce un enfant, un adulte? Où vit-il et comment s'en occupe-t-elle en étant 5 jours sur 7 à la caserne?


Dernière chose, il semblerait que tu veuilles faire partie d'une "section d'élite au combat rapproché". Cela semble un peu trop précis, il y a différentes sections bien sûr (du type soins, maintenance, forces de l'ordre, etc), mais dans ce cas ce serait simplement une section de combat.


Voilà, n'hésite pas à poser des questions si quelque chose n'est pas clair :)

_________________
J'écris en Darkorchid maintenant >:3

______




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: La souffrance est un nouvel art de vivre   Mar 11 Fév - 19:15

Alors merci bien déjà et alors je vais m'expliquer et apporter les modifications o/


=>Pourquoi vouloir montrer sa féminité si elle ne fait pas attention à son apparence? De plus, tu dis après que si elle porte des vêtements aussi près du corps, c'est à cause de son nouveau 'don'...

Et bien en effet elle veux montrer sa féminité pour pas être considéré comme un homme. Après tout pour une femme a l'armée comme les rare qui existe je pense que vouloir prouver ça féminité est une choses importante si on ne veux pas s'abandonner à cela. Donc elle ne prend particulièrement soin d'elle dans l'ensemble mais fait tout pour que on ne la confonde pas avec un homme.

"
L'injustice est sa bête noire et malgré cette soif de vengeance et le métier de militaire, Elisabeth est assez pacifiste.

=> Je ne suis pas sûre que ce soit vraiment compatible?.. Peut être que c'est juste un problème de tournure, mais dit comme ça ça fait vraiment antithétique x) "

Tout a fait c'est une erreur de tournure que je vais changer. Par pacifiste c'était plus le côté "Incapable de tuer quelqu'un" que le côté " on va éviter le combat"


"Elle finança donc le projet de créer son Irréel."

Erreur de ma part pour changement de l'histoire en cours de route ^^ donc non le projet et totalement légal et donc elle ne le finança pas.

Et je complète pour le reste merci encore o/

Revenir en haut Aller en bas
Lyall Koïlir Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 781
Age : 25
Fiche de présentation : Find Me
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Nord, Fondation Rhea Silva
Sexualité : Ne pas en parler
Humeur : Curieuse
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: La souffrance est un nouvel art de vivre   Mer 12 Fév - 6:29

Allez !

C'était laborieux mais nous y sommes ! 'w'

Félicitations !

N'oublie pas de compléter ton profil, et bon jeu parmi nous !

_________________



____

Forever and ever:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La souffrance est un nouvel art de vivre   

Revenir en haut Aller en bas
 

La souffrance est un nouvel art de vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut vivre.
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» DARLING petit bichon facile à vivre (78) ADOPTE
» Fin du rp: Nouvel Orphelinat. Nouvelle façon de vivre {Ok}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: Anciennes fiches-