Partagez | 
 

 Take little time for music mastro - Selma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: Take little time for music mastro - Selma   Ven 21 Fév - 21:02

Je me baladais de temps en temps du côté du conservatoire. Oh pas assez à mon goût c'est sûr, mais entre les commandes artistiques d'un côté, mes inspirations de l'autre, et mes recherche scientifique... je n'avais que rarement le temps d'aller au conservatoire. Mais quand j'avais quelques heures à perdre avec lilith j'aimais voir les stars de demain.
Pourquoi cela ? Car malgré ma réputation d'artiste, même musical, je pense que ce sont des personnes qui ont souvent besoin d'un mentor pour connaître leur vrai style. Non je ne pensais pas être meilleur que les professeurs qui se trouvaient au conservatoire, mais j'apportais une approche différente. A vrai dire, la plupart de ces jeunes personnes étaient meilleures que moi dans leurs instruments respectifs. Mais je laissais le soin aux professeurs du conservatoire pour qu'ils leur apprennent la technique. Moi je voulais leur apprendre un style, un paraitre, un sur-être, de quoi dévoiler leurs aura artistique. Et il est vrai qu'à ce niveau-là musical, toute personne est sur le même piédestal. Techniquement parlant.
Ce qui fait la différence entre une « star » de demain et un simple artiste c'est tout ce qu'il y a autour. Les sentiments qu’il sait laisser passer, l'aura admirative qu'il peut dégager ….mais ça personne ne leur explique. En fait, il est difficile pour un professeur de conservatoire d'expliquer cela car souvent ils n'ont eux-mêmes pas réussi à trouver cette aura. Ce qui fait qu'ils ne sont restés « que » professeurs. Mais trêve de balivernes. J'avais repéré il y a quelque temps un jeune talent plus que prometteur. Qui avait le don de me faire sourire. Selma Esperanza. Une petite violoniste sortie de nulle part, un petit brin de femmes discrète et quelque peu effacée normalement. Mais si ce petit coquelicot est comme cela normalement, sur scène elle a su se montrer plus belle et plus prenante qu'un bouquet d'iris de toutes les couleurs et les variétés. Et c'est pour cela que j'avais décidé d'en faire mon apprentie. Après tout si je veux marquer l'histoire artistique il me faudra bien quelques suivants qui seront glorifier et marquer l'histoire de l'art à leur tour. Car après tout je ne suis pas l'artiste absolu... Loin de la même...

C'était à elle de jouer ; je m'étais mis dans une coin assez sombre et je la regardais jouer, un gigantesque sourire aux lèvres. Oui je ferais d'elle l'une des grandes artistes de cette ère. J’attendis patiemment, serrant doucement lilith contre moi... Après le coup du laboratoire je devais me faire pardonner de ce que je lui avais fait subir … Je m'en voulais tellement encore... Et malgré le fait qu'elle m’avait pardonné, cela me rongeait petit à petit toujours et encore. Enfin la jeune femme finit, alors j'attendis un peu que du monde commence à partir puis je m'avançai vers les loges. Il y avait bien quelques personnes pour limiter l'accès, mais ils me reconnurent assez vite et j'arrivai jusqu'à sa loge sans autre difficulté. Elle s'était mise à part dans une petite salle seule pour ne déranger personnes. Quelle délicate intention, comme si elle voulait que nous ne soyons pas dérangés. Je poussai donc la porte et rentrai a moitié dans la salle.


« Bonjour petit Rhododendron »

Lilith glissa doucement sa main dans mon dos, elle savait que quand j'appelais des femmes par des noms de fleurs, c'est que j'essayais de me rapprocher au maximum d'elles. Et la connaissant ,elle ne voulait pas une concurrente en plus sur mon territoire amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Selma Esperanza Date d'inscription : 27/01/2014 Messages : 509
Fiche de présentation :
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Centre
Métier : violoniste (étudiante)
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Take little time for music mastro - Selma   Sam 22 Fév - 23:30

Elle se tenait près de la scène, droite comme un i. Rien ni personne n'aurait pu la perturber. Elle ne voyait ni n'entendait les gens autour d'elle. On eut dit une poupée, posée là puis oubliée. Comme irréelle.

Selma entendit son nom aussi distinctement que le son d'une cloche sous un dôme silencieux. Elle avait conscience de chaque personne présente dans cette salle : les enseignants, les élèves, les spectateurs éparses venus écouter cette caricature de répétition. Ce n'était pas une audition, encore moins un concert mais la salle polyvalente du conservatoire était ouverte à tous et il y avait toujours des curieux pour venir écouter les élève en "conditions".
Le but de la manœuvre était de les faire monter sur les planches afin de tester leur gestion du stress. Selma faisait ça très bien. Facile, quand on a toujours l'air de ne rein percevoir de son entourage.
Selma gravit les trois marches et alla se placer comme un automate au centre de la scène. Immobile, le cœur battant, elle s'efforça de ne pas voir la salle devant elle. Les quelques visages perdus dans cette immensité vide suffisaient à la rendre fébrile. Sans un tremblement, sans une hésitation, elle porta son violon à son épaule et se cala sur la mentonnière. Comme un pantin, elle ferma les yeux. Puis, avec une grâce dont elle n'avait pas conscience, elle leva l'archer et posa le crin sur les cordes, aussi délicat qu'une plume. Alors, seulement, elle se laissa disparaître toute entière, absorbée par les notes qui s'égayèrent autour d'elle.

La musique. Un pouvoir immense qui explose comme un soleil sur une terre humide. Selma n'est plus qu'émotions déversées sans retenue. Elle est le compositeur, le luthier, l'auditeur. Elle est le chant doux et mélancolique du sapin épicéa, celui de l'érable, de l'ébène et du palissandre qui compose son instrument. Elle est le glissement léger et discret de la mèche qui fait chanter le violon. Elle oublie tout. Les gens, la salle d'orchestre, le temps.
Lorsque la dernière note s’échappe, elle la laisse résonner à son oreille aussi longtemps que vibre le fond sur son épaule.

Selma ouvrit les yeux. Les enseignants la regardait avec attention, son profs lui adressa une signe de tête approbateur. Incapable de se réjouir, prisonnière du vide qui la saisissait à chaque fin de morceau, elle resta de marbre. Le masque était de retour.
Elle salua platement l'auditoire et s'infiltra dans les coulisses. Les loges, à dispositions des élèves, étaient une enfilade de pièces plus ou moins grandes réunies autour d'un petit hall semi-circulaire plein de porte-vêtements destinés aux pièces de théâtre et opéras. Selma passa devant sans s'arrêter et s'engouffra aussi vite que possible dans la première loge vide repérée. Elle avait besoin de quelques minutes pour revenir dans le monde.
On ne lui en laissa guère le temps.

Un homme entra. Pâle, efflanqué, cheveux colorés. Il était accompagné d'une jeune femme aux traits délicats qui enserra sa taille dans un geste possessif. Je ne suis pas un rhododendron, pensa Selma sans s'émouvoir.
Il lui sembla l'avoir déjà vu dans la salle mais elle n'était pas sûre. Après tout, elle s'attardait peu sur les visages et celui-ci pouvait tout aussi bien appartenir à son voisin de palier ou au blanchisseur des parents de Nyah. Qui pouvait dire ?
Comme souvent après la scène, à l'instar de son violon, elle n'émit pas un son. Mais désireuse de ne pas passer pour une sauvage indélicate, elle lui désigna d'un geste vif et maladroit la chaise à côté d'elle. Se faisant, elle fit tomber une bouteille d'eau déposée là pour les artistes en herbe. Fort heureusement, il s'agissait d'une bouteille en plastique qui se contenta de rouler sous la table sans verser une goutte. Selma, qui se sentait aussi honteuse que si elle avait été toute nue devant ces inconnus, ne broncha pas. Pas un regard pour la pauvre bouteille, pas une rougeur aux joues pour attester de son malaise. Non, son regard resta vissé sur l’échalas, dans l'expectative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Take little time for music mastro - Selma   Lun 11 Aoû - 22:47

La jeune femme était stoïque. Comme inanimée. Non pas tout à fait . Comme une poupée fragile qui si elle n'est pas bougée reste sans vie. C'était ma fois intéressant comme comportement. Elle désignât d'un geste vif la chaise qui se trouvée là comme pour m'inviter à m'asseoir. Quel délicate intention. Malheureusement alors qu'elle me désigna la place elle fit tomber sa bouteille. Celle-ci roula doucement sur la table jusqu'à tomber au sol dans un bruit peu important mais qui résonnât relativement longtemps. Personnes ne fit rien pendant plusieurs secondes.

Ces quelque seconde étant longue. On aurait dit des minutes. Des heures. Comme si le temps c'était arrêté ne laissant que le raisonnement de la bouteille en plastique. Un geste tout à fait inoffensif comme couper du monde.

Profitant une dernière seconde du silence de la salle je m'approcha d'un pas lent de la jeune femme me détachant de Lilith. Je ramassa délicatement la bouteille et m'assis dans un geste ample. Puis je lui tendis délicatement la bouteille en plastique comme pourrais tendre un grand cru le serveur d'un restaurant. Je lui fis un sourire délicat et innocent. Avant de dire d'une voix faible pour ne pas trop contraster avant ce silence ambiant :


« Excusez-moi de vous interrompre pendant que vous rangez votre instrument. Je voulais a tout pris rencontrer la brillante artiste de vous avez montrer être tout à l'heure. Une telle finesse, une telle délicatesse, un savoir faire impressionnant et une immersion total dans ce que vous voulez nous faire ressentir. Je lis en vous un potentiel énorme et l'artiste que je suis ne se trompe que rarement à ce sujet. »


Je laissa un blanc de quelques secondes avant de reprendre :


« Aussi, moi, Zoltan Nagy Isten, aurais quelque chose à vous proposer pour vous assurer un avenir dans ce monde qu'est celui des artistes. »


La partie était lancée. Espérons juste que je ne me sois pas trompé sur son compte.




PS : Désoler si j'ai mis autemps de temps a répondre >< je te promet que on va avancer now !
Revenir en haut Aller en bas
Selma Esperanza Date d'inscription : 27/01/2014 Messages : 509
Fiche de présentation :
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Centre
Métier : violoniste (étudiante)
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Take little time for music mastro - Selma   Lun 1 Sep - 21:51

Selma était très gênée. C'était la première fois qu'une autre personne que son professeur lui faisait un compliment d'une telle valeur. Les autres élèves ne s'épanchaient pas sur son talent et les parents de Nyah n'étaient pas musiciens : leur avis ne comptait pas.
Cet homme, en revanche, avait l'air de savoir de quoi il parlait. Cela intrigua autant que ça intimidait la jeune fille. Elle le fixa un long moment, comme si elle n'avait pas compris un traitre mot de ce qu'il avait dit. L'eau de la bouteille ne bougeait plus lorsqu'enfin elle répondit après avoir bafouillé un peu :

« Le monde des artistes ? »

Elle avait voulu demander ce qu'il entendait pas là mais comme d'habitude les mots n'étaient pas tous sortis. Tant pis, l'interrogation resterait en suspens. A l'instar de tous ses interlocuteurs, il se dépatouillerait tout seul.
En réalité, ce que Selma voulait vraiment savoir, c'était ce qu'il entendait par "avenir". Jamais encore elle n'avait sérieusement envisagé son avenir, persuadée qu'elle était de devoir disparaître avant d'avoir pu vivre. Aussi, c'est avec une attention décuplée qu'elle observa chacun de ses traits en attendant la suite.

[HRP] Désolée de ne répondre que maintenant ! Je n'ose pas faire plus long à cause du dialogue qui se met en place ; j'espère que ça te convient comme ça ;p [/HRP]

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Take little time for music mastro - Selma   

Revenir en haut Aller en bas
 

Take little time for music mastro - Selma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» Music Mania V
» Music is my life •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: RPs abandonnés-