anipassion.com
Partagez | 
 

 Hellow bitches - Clarice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarice Leroy-Foster Date d'inscription : 29/04/2014 Messages : 180
Fiche de présentation : Coucouz
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Nord
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Agente du Gouvernement
Humeur : Variable
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Hellow bitches - Clarice   Mar 29 Avr - 21:40



Clarice Leroy-Foster
Do not trust her...

______


La base

Nom : Leroy-Foster (comment ça, cela vous fait penser à un certain Scientifique ?)
Prénom(s) : Clarice
Age réel : 30 ans
Statut civil : Illuvienne
Métier : Agent du Gouvernement catégorie B – Service des renseignements
Sexualité et statut: En théorie hétérosexuelle, et sur le papier, c'est couché qu'elle est mariée avec William son Irréel (vous inquiétez pas, vous allez avoir des explications)
Lieu d'habitation : Quartier Nord
Capacité d'Illuvien : Empathie
Description physique : Belle plante ayant dépassé le mètre soixante quinze, tu es élancée, et possèdes juste ce qu'il faut de formes pour être attrayante. Tu disposes également d'une longue crinière brune. Tes yeux sont bleus, et parfois, lorsqu'agacée, tu fixes les gens, on peut avoir l'impression que tu vas lancer des pics de glace. Il t'arrive de porter des lunettes afin de reposer tes yeux (c'est ça de trop faire la gratte papier), mais tu préfères porter des lentilles. C'est plus élégant et plus discret selon toi. Ton teint est plutôt pâle, et tu n'hésites pas à le rehausser avec un peu de blush pour n'avoir pas l'air trop cadavérique. La voie naturelle de l'exposition au soleil avec la résultante du bronzage ne t'attire pas plus que ça, mais sans doutes est-ce parce que tu te sais prompte à prendre des coups de soleil du fait de ta carnation pâle. S'agissant de tes tenues, tu t'efforces d'être toujours élégante. Peut-être que tu tiens à la hauteur de tes responsabilités... et peut-être que tu prends un peu trop Katrina Adamson comme modèle... De même, que tu sois en repos ou au travail, tu te maquilles – certes c'est quelque chose de relativement classique et discret (à savoir un coup de mascara et d'eye-liner, puis un peu de gloss sur les lèvres, ainsi que le fameux blush léger sur les joues) – pour avoir l'air au mieux de ta forme.


Le caractère


Tu parais être quelqu'un de serviable et ayant un assez bon fond Clarice. Tu parais oui... tes collègues de bureau attesteront de cela en effet. Mais en réalité, tu es une sale peste cafardeuse, fouineuse, et par dessus tout une connasse. Quoi, cette description semble sévère ? Non, pas le moins du monde.
Tu n'aimes rien de plus que réussir à semer indirectement la zizanie et le trouble parmi les gens. Professionnelle de la petite rumeur qui prend de l'ampleur, tu réussis toujours à avoir l'air bien sous tout rapport. Ô grand jamais on irait t'accuser d'avoir dit ou fait quoi que ce soit de mal. C'est grâce à ton excellente capacité de suggestion... Suggestions qui mènent les personnes que tu côtoies à sauter à leurs propres conclusions, souvent bien trop hâtivement.

De même, ça te plaît énormément d'apprendre des points sensibles de la vie des gens, histoire de mieux les cerner et de pouvoir essayer de les manipuler plus directement. Parce que oui, faire courir des rumeurs pour semer la zizanie, tu maîtrises, mais l'art de la manipulation, c'est quelque chose qui se travaille chaque jour. Nul n'est parfait en la matière, toi comprise.

En ton for intérieur, tu es vaniteuse et fière. Vaniteuse quant à ton physique que tu juges relativement avantageux et fière quant à la carrière que tu exerces... Toutefois, en compagnie d'autres, tu joueras la parfaite petite oie blanche, humble et modeste. Eh, on ne gravit pas des échelons en s'entourant d'ennemis.

Oh bien sûr, tu as un cœur, des émotions... Mais bien souvent uniquement pour toi. Oui c'est ce qu'on appelle de l'égoïsme. Encore que, depuis que William existe, il est possible de se demander si tu ne te ramollis pas un peu... Certes, il te sert surtout de bonniche, et tu n'hésites pas – en conséquences – à lui faire faire les tâches ingrates (eh, il est Irréel, il est là pour te servir, sinon, tu ne l'aurais pas ramené chez toi), mais on peut vraiment noter qu'il t'arrive d'avoir... de la gentillesse et un brin d'affection envers lui. En public, si vous venez à être croisés ensembles, vous jouez le couple discret et timide, pas du genre à faire d'effusions de tendresse, mais qui savent se lancer un petit regard qui veut tout dire. Après tout, vous êtes supposés être mariés... Mais bien évidemment, ce n'est que sur le papier ça...

En parlant plus généralement des Irréels on l'a bien compris, ce ne sont – à ton sens – que des créations faites pour être au service de leurs Créateurs et de la population, plus largement. Ça peut paraître parfaitement salopard (et ça l'est), mais pour toi c'est comme cela que ça marche : il y a les dominants et les dominés, et, en l'occurrence, les Irréels sont dominés. Alors leur reconnaître une pelletée de droits, c'est un peu du foutage de gueule. Ils ont le droit de vivre et le droit d'aider c'est déjà pas mal du tout. En ce sens, tu rejoins donc les idées prônées gouvernementalement. Et globalement, tu adhères aux politiques qu'il mène ce gouvernement... tu bosses même pour. Il reste à voir si au fil du temps un chouilla de conscience ne viendra pas te titiller Clarice, et te faire comprendre qu'il faudrait peut-être arrêter de penser d'abord à toi...

NB (qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe) : Depuis quelques mois, tu te sens légèrement différente... tu as l'impression fugace de pouvoir ressentir certaines émotions extérieures. Il t'est par exemple arrivé de sentir – dans le tramway – ce que tu pourrais qualifier d'ondes agressives... Ce qui t'a permis de descendre deux arrêts plus tôt, et d'éviter de faire partie des pauvres gens menacés par un type déprimé qui avait décidé d'y péter les plombs.
Bien sûr, comme c'est fugace, tu ne sais pas encore que c'est grâce à l'Illuvis que tu as cela, et tu ne sais pas encore non plus que tu pourras t'en servir comme arme au fil du temps...

L'histoire


Cela fait déjà trente années que tu existes Clarice. Quand on y pense, ça fait déjà un beau brin de vie (et bientôt les premières rides). Que dire de ta famille ? Pas grand chose, si ce n'est que tes parents sont légèrement bourgeois, et que tu es leur fille unique, ce qui t'a permis de pouvoir faire un peu tout ce que tu voulais, tant en termes d'études qu'en termes d'activités para-scolaires.
D'ailleurs en parlant de ça, tu t'es toujours plutôt bien débrouillée à l'école. Tu n'étais pas non plus exceptionnelle, mais tes parents n'avaient pas spécialement envie d'éduquer un génie, alors... ça le fait quoi.
Tu t'es arrêtée au niveau des études après ton second diplôme de Quaternaires, obtenu lors de l'année de tes vingt-quatre ans... Tes Quaternaires ont porté sur l'étude de l'administration en général, avec les problèmes récurrents de parvenir à créer et mettre en œuvre des politiques publiques afin de répondre aux besoins des citoyens, en essayant de respecter un principe : l'égalité des citoyens devant le service public (services publics forts développés à Edernys, du fait du paternalisme gouvernementeux, on le saura à force.) [Non, ça n'est pas du charabia 8D].

Alors, lorsque tu as réussi à entrer au Gouvernement, tu aurais pu choisir un peu tout et n'importe quoi comme domaine, du fait de ta relative polyvalence. Oui oui, tu aurais pu. Toujours est-il que tu as bifurqué vers le service des Renseignements : de la paperasse c'est de la paperasse après tout. Et ne dit-on pas que le pouvoir appartient à celui qui détient l'information ? Alors plutôt que de jouer à la gonzesse qui veut améliorer la vie des gens en mettant des politiques publiques diverses en œuvre, pourquoi ne pas faire un travail un poil plus ingrat, à savoir tenter de répondre aux questions diverses de la population – eh oui, la base du renseignement c'est cela – et les accompagner au mieux dans leurs démarches administratives. Enfin ça c'est le versant visible des renseignements. Celui qui apparaît louable et bienvenu. Parce que toi, maintenant (après quelques années de bons services), tu fais partie du versant invisible : celui des fouines pro-gouvernementales, qui œuvrent dans l'ombre pour s'assurer que tout ce qui est prévu par le Conseil passe bien. Quitte à foutre des gens dans la merde parce qu'ils sont un peu moins pro-gouvernement. En un autre monde, un autre temps, on aurait pu te cracher à la gueule que tu es du genre collabo si vous voyez c'que je veux dire.

Un point relativement important de ta vie récente concerne ta participation à un projet Scientifique, qui n'est pas des plus inconnus du grand public : le projet Illuvis. Oui oui, tu as obtenu l'autorisation de ton directeur de service pour y participer (eh, les fonctionnaires, ça fait pas ce que ça veut). En plus, il ne savait pas que ce serait ce projet là.
Tu as donc posé ta candidature et as été sélectionnée – comme d'autres « chanceux ». Et voilà comment tu t'es retrouvée dans les Laboratoires, sur un lit médicalisé, prête à te faire injecter la substance à tester.
Quand on t'a demandé de te concentrer sur ce que tu aimerais créer, tu as pensé à un être qui te serait entièrement dévoué, docile... Et c'est comme ça que William est né. Ce brave William que tu as – dès qu'il t'a été possible de le faire – ramené chez toi, et que tu as laissé travailler en parfait employé de ta maison... il est d'ailleurs une vraie fée du logis. Tu l'as caché aussi bien que possible à toutes tes connaissances – tu n'avais pas envie de crier cette création sur tous les toits, surtout lorsque, au fil du temps, l'Illuvis s'est « démocratisé » au marché noir, et que les Créations ont fusé de toutes parts.

Mais on ne peut pas cacher des secrets toute sa vie... Tu t'en es rendue compte lorsque Katrina Adamson en personne t'a convoquée dans son bureau. Son petit doigt lui avait en effet fait comprendre que tu n'étais pas une innocente petite oie. Bien évidemment, un profil tel que le tien l'a bien arrangée... Et du fait du contexte empli de tensions concernant la situation des Irréels et les « camps » qui se constituaient, elle t'a proposé un job particulier. William allait infiltrer la fondation Rhéa Silva, constituée pour aider les Irréels, et te transmettrait des rapports à ce sujet, rapports que tu ferais toi même parvenir à Adamson par la suite. Et de ton côté, s'il t'était possible de pouvoir entrer dans le même genre de danse, et tenter la fondation avec des renseignement sur les projets gouvernementaux, tu étais bien évidemment la bienvenue pour ce faire. Car bien évidemment tu pourrais les mener en bateau à ton tour. Mais cette partie du plan de Katrina Adamson n'est pas encore d'actualité. Pour l'heure, tout se concentre sur William... Et pour le bien de cette mission, ont été modifiées les données relatives à William dans les fichiers des Scientifiques. En effet, ce dernier est passé au statut « décédé » dans leurs registres (merci le hack gouvernemental), et a été créée de toutes pièces l'identité de William Leroy, jeune cadre d'une trentaine d'années, avec tout un pseudo passé de Réel. Ainsi, pour lui, pas de tatouage, pas de recensement. Mais ça, c'est juste pour le bien de la mission. Si jamais un jour il n'est plus utile, il se retrouvera au même niveau que les autres...

Actuellement donc, William et toi êtes « mariés » aux yeux de la loi, mais ce n'est bien sûr que du vent. Le jour où il reprendra son statut d'Irréel tout sera annulé. Et tu t'en fiches bien... Tu essaies par ailleurs de limiter tes contacts familiaux... Surtout du côté de ta famille paternelle... Tu as un cousin Scientifique (oui le mec rainbow color qu'on connaît sous le patronyme de Daren Foster) que tu n'aimerais pas trop voir traîner autour de William et toi. Parce qu'il est du genre grand curieux, et qu'à force de blabla, il serait capable de faire cracher des morceaux de vie à William et à se rendre compte que ce dernier est Irréel... Et ça pourrait être problématique pour le bien de ta mission...


Et sinon?

Pseudo : J'en ai une flopée.
Age : il augmente chaque jour
Personnage sur l'avatar : Une gonzesse de Takenaka toshopée \o
Comment as-tu connu le forum : Par le plus grand des hasards en fait... J'ai oublié que j'avais déjà 5 comptes en fait, alors comme le design et le contexte me plaisaient, j'me suis dit : oh tiens, pourquoi pas ?
Une dernière chose à dire ? J'ai renié ce que j'avais dit. y_y j'ai un peu recyclé Clarice... et j'ai fait une Illuvienne alors que j'avais dit que je ferais jamais de persos dans ce groupe :tearplz:(mais y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis)







William Leroy
L'esclave volontaire...

______


La base

Nom : Leroy
Prénom(s) : William
Age apparent : 30 ans
Age réel : 30 ans
Statut civil : Irréel
Métier : Employé à Rhéa Silva – Taupe gouvernementale
Sexualité et statut: Marié et apparemment hétérosexuel
Lieu d'habitation : Quartier Nord
Description physique : C'est un homme assez passe partout avec ses cheveux châtains plutôt courts et ses yeux bleus... Il est de taille assez grande (on a bien tapé le mètre quatre vingts), et est bien proportionné. Bref, il n'a rien qui le distingue de Monsieur tout le monde quoi. Bien sûr, du fait de son statut de pseudo cadre, et du fait également des ordres de sa Créatrice à ce sujet, William est toujours très bien habillé. C'est donc l'adepte de base du costume trois pièces.


Le caractère


William, mon Irréel, est doux, William est frais, mais William n'est vraiment pas pratique (pardon, je commence à craquer là... Reprenons donc). William est un être ayant un bon fond. Il est juste utilisé à mauvais escient parce que c'est ainsi que les choses ont été décidées.
Clarice l'a voulu obéissant, docile et loyal, voici donc comment on se retrouve avec un esclave volontaire et ravi d'être à sa place car inconscient de son état.
William est calme, posé, pas du tout du genre à lancer un mot plus haut que l'autre. Il est également réfléchi, discret, consciencieux et poli, mais surtout efficace. Donnez lui n'importe quoi à faire, il s'attellera avec sérieux à sa tâche et s'en acquittera aussi bien que possible.
Ce qui explique sans doutes qu'il soit rapidement apprécié de ceux qui le côtoient et qu'on considère qu'il est possible de compter sur lui (ce qui est vrai en un sens). En plus, il sait être joyeux et enthousiaste quel que soit le boulot à faire... Si c'est pas banco ça...

Ce qu'on ne pense pas de William, c'est qu'il puisse être menteur ou malhonnête : en effet, rien ne laisse supposer cela chez lui. Et si malheureusement il l'est, eh bien, c'est à cause de son formatage mental. En effet, s'il n'était pas l'objet de Clarice, nul doute qu'il ne se comporterait pas du tout comme il le fait actuellement. Nul doute qu'il ne divulguerait pas les avancées de la fondation de James Harper en faveurs des Irréels. Pour sûr, des fois, il se demande si ce qu'il fait est bien. Mais Clarice lui a tellement répété qu'à long terme, James Harper ne comptait rien apporter de bons aux Irréels, et qu'au contraire, ça allait les discriminer et les diminuer, qu'il pense sincèrement bien faire en divulguant les informations auxquelles il a accès. Certes, ça n'est pas du secret défense ce qu'il divulgue, mais ça peut permettre au Gouvernement de mettre des futurs bâtons dans les roues à James Harper et Rhéa Silva dans sa globalité...

L'histoire

Il a ouvert pour la première fois les yeux dans un laboratoire. S'est retrouvé rapidement entouré par une équipe de Scientifiques qui l'ont examiné sous toutes les coutures pour savoir s'il était viable.
De loin, il a vu une jeune femme brune aux yeux bleus le regarder. Et il a eu l'impression de la connaître depuis bien longtemps, mais également de lui devoir beaucoup de choses... De devoir combler le moindre de ses désirs, de devoir répondre à sa moindre demande, d'être là à chaque soupir qu'elle pourrait émettre. Ça lui a semblé naturel et vital.
Alors dès qu'elle a pu l'emmener hors des Laboratoires, il a apprécié et l'en a longuement remerciée. Et il s'est juré que chaque instant de sa vie, il serait là pour elle. Pour faire tout ce qu'elle lui demanderait.

Alors il ne sourcille pas lorsqu'elle lui demande de faire les courses pour elle, de tenir la maison parfaitement propre et rangé, de s'occuper de ses vêtements, il ne sourcille pas lorsqu'elle lui impose de rester caché de tous ceux qu'elle peut recevoir, reste aussi immobile qu'une statue dans l'ombre d'une pièce à attendre qu'elle lui donne une directive lambda... Il ne sourcille pas non plus quand au bout d'un moment et lui demande de répéter tous les jours une petite histoire.

Il est William Leroy âgé de trente ans, né en 1193 et plus précisément le 20 février. Ses parents étaient tous deux employés administratifs, et sont décédés : son père d'un cancer, et sa mère d'une pneumonie mal soignée. Lui même a étudié dans le domaine du commerce, a été engagé comme cadre dans une entreprise de vente d'objets informatiques, avant de finalement se découvrir une vocation pour le social, et d'être bénévole dans un centre d'aide sociale, appréciant tellement ce travail qu'il a démissionné de l'entreprise en question pour travailler à plein temps dans le centre d'aide sociale. Et il a rencontré Clarice dans un restaurant... une rencontre percutante en réalité... Et, quoi qu'en disent les racontards, à leur sens, le coup de foudre a existé, puisqu'ils se sont aussitôt plus et se sont revus à de nombreuses reprises, jusqu'à se mettre en couple, et jusqu'à décider de se marier, il y presque un an de ça...

Alors dans sa tête, il aime Clarice – bien qu'il ne sache pas ce que c'est réellement que l'amour, et qu'il ne sache pas qu'en théorie, un mari et sa femme dorment ensemble (et font plus de choses que dormir de temps à autres) – réagit au doigt et à l’œil en fonction de la situation, s'adapte...
D'ailleurs, il aime bien, lorsqu'en public, elle glisse sa main dans la sienne, regrette qu'elle la retire aussitôt qu'ils sont en privés... Il aime bien aussi quand elle l'appelle, même si sa voix n'est pas toujours douce et tendre...

Actuellement, il travaille pour James Harper, au sein de la fondation Rhéa Silva, en tant qu'homme à tout faire (ça peut aller de coffee-boy à participant à l'organisation d'un meeting par exemple)... Bien sûr, ils ont assez vite découvert qu'il était en réalité un Irréel, mais il a réussi à leur faire avaler que Clarice l'avait créé illégalement, avait payé assez grassement des hackers qui étaient parvenus à lui créer une identité parfaitement Réelle de toutes pièces, afin de pouvoir vivre happily ever after avec lui et qu'elle voulait à tous prix le protéger des mesures gouvernementales... Enfin, c'est la version assez romancée des choses ça...

Il suit donc pour l'instant sa vie d'agent double, sans grande conscience d'agir du « mauvais côté ». Mais peut-être qu'à force de côtoyer ses semblables et des gens qui l'apprécieront réellement pour qui il est, et non pour ce qu'il est supposé faire, il pourra éventuellement inverser la tendance... Mais on n'en est encore pas là pour l'instant...

Revenir en haut Aller en bas
Damian Gillies Date d'inscription : 19/10/2013 Messages : 1282
Age : 25
Fiche de présentation : Mais qui a éteint la lumière?
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Quartier Sud
Sexualité : Gay ascendance très ouvert. Célibataire
Humeur : Massacrante
avatar
Illuvien
MessageSujet: Re: Hellow bitches - Clarice   Mer 30 Avr - 18:01

Bon... pour ce qui est de mon avis, la petite biatch et son kiwi sont validés. *Lance des paillettes* CONGRATULATIONS

_________________
Damian communique désormais en OrangeRed (code couleur #FF4500)






Revenir en haut Aller en bas
Aemilia F. O'Aodhan Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 1365
Age : 24
Fiche de présentation : Let's meet here will ya?
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Une petite maison en campagne
Sexualité : Hétéro, maman
Métier : Capitaine de l'armée d'Edernys
Humeur : Troublée
avatar
Militaire
MessageSujet: Re: Hellow bitches - Clarice   Mer 30 Avr - 18:03

*Lance des salsifis et des carottes sur biatch X e du nom*  lolface  Quelle peste! En tout cas, c'est tout bon pour moi aussi o/ Félicitations pour ton 6e compte et amuse toi bien avec !! o/

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Lyall Koïlir Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 781
Age : 25
Fiche de présentation : Find Me
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Nord, Fondation Rhea Silva
Sexualité : Ne pas en parler
Humeur : Curieuse
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Hellow bitches - Clarice   Mer 30 Avr - 18:07

Allez, Keunasse, une admin vient finir ta validation pour tes couleurs et tout le bataclan ...

8D

Fais pas trop ta pute hein !

_________________



____

Forever and ever:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clarice Leroy-Foster Date d'inscription : 29/04/2014 Messages : 180
Fiche de présentation : Coucouz
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Quartier Nord
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Agente du Gouvernement
Humeur : Variable
avatar
Gouvernement
MessageSujet: Re: Hellow bitches - Clarice   Mer 30 Avr - 18:10

purizu Merci, merci.

Je ferai honneur à mon groupe et je vous promets que je ne serai pas trop une keunasse. troll face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hellow bitches - Clarice   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hellow bitches - Clarice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hellow World ! [Ft. Shin]
» [Terminé]HELLOW [ouvert a tous viendez viendez]
» Les X-Men
» Hellow there ε(*´・ω・)з゙
» I'll fight for you /clarice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Présentation :: Gouvernement-