Partagez | 
 

 Louise Morstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité avatar
MessageSujet: Louise Morstan   Lun 12 Mai - 21:47



Louise Morstan
Petite phrase ou citation

______


La base


Nom : Morstan
Prénom(s) : Louise
Age réel : vingt-sept ans
Statut civil : réel
Métier : tueuse à gages
Sexualité et statut: le plaisir se trouve aussi bien des deux côtés (bon et puis elle est pas franchement désireuse de chercher à se caser)
Lieu d'habitation : quartier sud
DESCRIPTION PHYSIQUE : On ne pourra pas décemment accuser Mère Nature de s’être montrée cruelle avec elle : de fait, Louise est plutôt belle femme, et n’a pas la modestie de l’ignorer et faire comme si cela n’était pas vrai. Ceci étant, sa beauté est d’un genre plutôt classique et vous ne verrez chez elle rien d’exceptionnel.
D’une taille relativement passe-partout, la jeune femme arbore un minois aux traits harmonieux quoique pas des plus expressifs, elle n’est pas du genre à laisser transparaître les pensées qui lui traversent l’esprit sur son visage. Associé à cela, les yeux aux iris d’un bleu clair donnent à l’ensemble un air plutôt froid, bien qu’un simple sourire soit susceptible de briser l’impression selon l’intention qui s’y cache derrière. Une crinière de cheveux blonds, qu’elle aime à laisser détacher lorsqu’elle ne travaille pas (les tignasses longues c’est comme les capes : mortellement dangereux), cascade coquettement sur ses épaules. On notera forcément quelques défauts à bien observer son faciès, personne ne peut prétendre à la perfection et ce n’est de toute manière pas l’un de ses buts dans la vie.
Louise aime prendre soin d’elle et, de toute manière, son travail exige une santé physique irréprochable. Sa vie n’étant pas de tout repos, il serait remarquablement stupide de sa part de ne pas s’entretenir. Sa silhouette est élancée, mince mais pas au point de ces donzelles qui ne mangent qu’une rondelle de tomate par jour afin de "conserver la ligne" : pour une femme, elle a une certaine carrure, on devine un corps souple et musclé sous les vêtements et dans sa manière de se mouvoir. Très sportive, elle ne se néglige pas et a en horreur le laisser-aller, enfermez-la un jour dans un appartement et vous la verrez tourner comme un fauve en cage prête à se jeter sur la première activité venue comme un lion affamé sur un gigot bien saignant.
La blondine n’affiche ni tatouage ni piercing, pas même la plus simple boucle d’oreille à l’horizon. Il faut dire qu’elle n’entretient nulle affection pour ce genre de mutilation volontaire et, de toute manière, son corps est déjà bien assez marquée comme cela par les aléas de son parcours : des cicatrices, plus ou moins récentes, plus ou moins marquées, parsèment le grain clair de sa peau en témoins silencieux de sa vie mouvementée.



Le caractère

Louise est une femme de caractère, pas du genre à se laisser amadouer par des yeux doux et un sourire charmeur. Le type de personne au sang chaud qu’il est facile de provoquer et difficile de calmer une fois que le mal est fait. Disons-le clairement : la patience n’est pas sa plus grande vertu et comme elle a la rancune tenace, ne vous attendez pas à ce qu’elle laisse pisser avec le temps une fois qu’elle vous a dans le collimateur. Fort heureusement, ce n’est pas une mauvaise nature, simplement quelqu’un à qui la vie n’a pas fait de cadeau et qui en a tiré des leçons parfois difficiles à digérer.
N’étant toutefois pas du genre à se laisser abattre par le premier malheur reçu en plein dans le pif, ça aura eu au moins le mérite de l’endurcir, de lui apprendre à s’accrocher à ses convictions et à aller jusqu’au bout de ses entreprises : vous ne la verrez pas se décourager à la première difficulté barrant son chemin, la damoiselle n’a pas froid aux yeux et est bien loin d’être une pétocharde. D’autant plus qu’elle a horreur de se savoir mise en échec. Bien loin d’être stupide, elle n’est pas sans tirer quelque vanité de ses talents de stratège et de ce fait supporte difficilement de voir la situation lui échapper – chose qui a le don de la foutre sacrément en rogne en règle générale ; elle a besoin de tout avoir sous son contrôle et que chaque action se déroule comme prévue.

Bonne vivante en général lorsqu’elle ne grimpe pas sur ses grands chevaux, Louise sait aussi être d’agréable compagnie, rire et discuter autour d’un pot avec des camarades. Plutôt sociable même si elle n’est pas du genre à sortir tous les soirs se terrer dans le bar du coin, elle n’a pas plus de mal à se lier avec les personnes qu’elle n’en a pour s’en délier. Disons simplement que si sa confiance ne s’acquiert pas facilement, elle se retire en revanche au moindre faux pas.
De même, la jeune femme a du mal à s’attacher de manière durable, étant plutôt du genre à se constituer un vaste cercle de bonnes connaissances plutôt qu’à se créer des vrais amis. Une manière inconsciente de se protéger de la souffrance que suscite une affection trop marquée, peut-être ? Quoi qu’il en soit, elle tient à son indépendance de ce côté-là. C’est en partie pour ça qu’elle ne s’est pratiquement pas préoccupée de l’éducation de sa fille. C’est aussi pour ça qu’elle ne sera jamais volontaire pour l’Illuvis : trop d’obligations, trop d’entraves, et prendre soin de quelqu’un autre qu’elle n’est définitivement pas son dada. Elle est néanmoins plutôt curieuse à l’endroit de ces êtres créés artificiellement, et n’entretient pas la moindre antipathie à leur égard. A l’inverse, elle tendrait même plutôt dans le sens des pro-irréels et verrait d’un bon œil qu’un statut plus proche de celui de l’être humain leur soit accordé, avec les droits qui vont de pairs – en tant que personne férocement attachée à sa liberté de vivre et de penser, elle estime que cela devrait être le privilège de tout un chacun, qu’il soit réel ou pas. Ce pourquoi elle n’approuve pas, forcément, l’idée d’un tatouage pour les différencier, chose qui de son point de vue s’apparente à les réduire au même stade que les animaux qu’on puce.
L’idée d’un recensement, en revanche, ne lui pose pas plus de problème que ça : après tout l’on recense bien le dernier né d’une famille lorsqu’on l’inscrit sur les registres officiels. Elle s’est, de fait, bien gardée de prendre une part active dans les différents conflits qui ont pu éclater suite à cette annonce, ne se jugeant pas assez impliquée dans l’histoire pour apporter sa pierre à l’édifice. Ce n’est pas, après tout, parce qu’elle se prononce en faveur des irréels que cette opinion va instantanément la transformer en bonne samaritaine qui fera gracieusement tout ce qui est en son pouvoir pour les aider, surtout pas quand c’est une source d’ennui qui ne risque que de lui créer quelques emmerdes supplémentaires.
Il lui est néanmoins déjà arrivé de protéger ou d’héberger un de ces êtres plongé dans une situation délicate le temps que celle-ci se stabilise – moyennant finances ou renseignements, les deux possédent une valeur égale à ses yeux et elle ne travaille jamais gratuitement.

Mais Louise, c’est aussi une sacrée manipulatrice qui ne rechigne devant rien pour arriver à ses fins. Les mensonges, ça la connaît, elle s’estime assez douée dans la comédie et est parfaitement consciente du fait que son physique peut lui ouvrir certaines voies de manière peu glorieuse. Autant se servir de tous les moyens que l’on a en sa possession, non ? Qu’importe se salir un peu si cela lui permet le bon déroulement de ses plans. Protéger une cause qui a de la valeur à ses yeux ou simplement respecter un engagement vaut bien quelques sacrifices. Au moins ne pourra-t-on pas l’accuser de ne pas agir pour ce qu’elle défend.
Encore quelque chose qu’elle n’aime pas d’ailleurs, ça : les belles paroles et rien derrière pour suivre. C’est comme ça qu’elle considère le Gouvernement. C’est comme ça qu’elle considère tous les hommes – et femmes – de pouvoir en règle générale : soit ils ne se bougent pas, soit ils ne font pas les bonnes actions. Elle a aussi des rancœurs personnelles qui font qu’elle n’aura de cesse de dénigrer le système actuel si d’aventure quelqu’un lui posait la question. Mais, de toute façon, elle est persuadée que le monde se porterait bien mieux avec personne à sa tête, et à chacun sa merde !



L'histoire

Certaines personnes n’ont vraiment pas de chance dans la vie. Lorsqu’elles sont dans les parages, tout ce qui est potentiellement susceptible de tourner mal s’empressera de le faire sans demander d’avis.
Ça s’appelle la loi de Murphy. Et c’est diablement chiant.
Louise était pourtant bien partie pour avoir une vie parfaite et rêvée. Née dans un milieu aisé, petite fille pourrie gâtée aimée, choyée par deux parents aimants dans un mode rose et plein de paillettes, un futur doré semblé tout prêt à l’attendre.
Sauf que, si les choses avaient aussi simples, ce cher bon vieux Murphy se serait profondément ennuyé – ce qui aurait été dommage, avouons-le, car il avait jeté son dévolu sur cette charmante et capricieuse petite tête.

Alors dans l’année des huit ans de la gamine, un incendie ravage le foyer et, par la même occasion, envoie la mère de la famille aller voir ailleurs si on a besoin de ses services.

Ensuite, c’est le début de la fin, la petite navigue de Charybde en Scylla les épaules chargées de trois lourds fardeaux : le choc d’avoir perdu sa mère, le choc d’avoir perdu son petit paradis parfait, et une trouille confinant à la phobie de toute ce qui ressemble de près ou de loin à une flamme. Comme aucune enquête ne parvient à déterminer si l’accident fut d’origine criminelle ou accidentelle, le gouvernement ne lève pas le petit doigt pour leur venir en aide. Tout juste si quelques amis de la famille aident les deux rescapés en attendant que ces derniers retombent sur leurs pattes. Adieu fortune et bonjour misère ! Le pater ruiné finit par se retrouver un emploi dans une usine, qui faute de mieux permet de les loger dans un petit appartement. Malheureusement, il ne se remet jamais de la perte de sa femme et de son argent, et délaisse peu à peu sa fille tandis qu’il bascule dans la dépression, grandement aidé en cela par le travail éprouvant aussi bien physiquement que moralement auquel il est bien obligé de se soumettre.
Louise grandit alors dans une certaine morosité. Lorsqu’elle entre dans l’âge adolescent, la trop grande liberté – et le manque d’intérêt croissant – que lui laisse son pater la pousse à rester traîner dans les rues. Elle devient peu à peu une sorte d’enfant sauvage et nourrit un mépris consommé face à l’attitude du seul de ses parents restants, cherche constamment la dispute avec lui, ne se heurte qu’à un mur d’indifférence, se retrouve frustrée et en devient agressive, colérique. Deux traits de tempérament qui, à la longue, ne mènent à rien de bon.

Mr. Morstan abandonne définitivement sa fille aux mains du destin (ou de Murphy, au choix) lorsqu’il se suicide. Elle a alors dix-sept ans et, puisqu’elle n’a pas d’autre famille, se retrouve catapultée dans un foyer. Toute l’indépendance à laquelle elle avait pris goût se retrouve bridée, enfermée par une avalanche de règles qu’elle ne supporte pas. D’ailleurs, elle s’entend très mal avec les gens qui partagent le même domicile qu’elle, n’a de cesse de fuguer, revenir complètement amochée de s’être bagarré comme un chat errant, et faire tout un tas d’activités pas tout à fait cleans. Il n’est pas rare qu’elle se face piquer par les flics et qu’il faille aller la récupérer en garde à vue. Autant dire que ça n’améliore pas ses relations.
Mais le pic est atteint lorsqu’elle se fait agresser à l’aube de ses dix-huit ans. Sa riposte est tellement sauvage qu’elle n’est pas accepté comme légitime défense et comme Louise a déjà un passif, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : elle est envoyée en maison de correction.

Sa bonne conduite lui faut une libération anticipée trois ans plus tard et un processus de réinsertion sociale l’aide à se trouver un job en tant que serveuse. Ce séjour à l’ombre a radicalement changé Louise : elle s’est assagie, ou du moins ne donne-t-elle plus l’impression d’être une chatte sauvage et hargneuse prête à se jeter sur vous toutes griffes dehors. Le traumatisme lié à son agression, très difficile à surmonter dans les premiers, l’a néanmoins endurcie.
Il a aussi créé en elle un noyau très dur de haine cherchant désespérant une cible – elle ne connaît pas l’identité de l’odieux connard qui a voulu abuser d’elle, et on l’a pas autorisée à le voir lors de son procès.
Ça ne l’empêche pas de rencontrer un homme, de s’installer avec lui dans la foulée alors qu’elle respire tout juste de nouveau l’air frais de la liberté. Un marmot naît de cette union et d’une grossesse accidentelle qu’elle n’a jamais désirée.
Un an plus tard, elle retourne voler sur les ailes de l’indépendance en confiant le fruit de ses entrailles aux bons soins du père. Dans le même temps, elle prend des cours de tir et d’autodéfense, d’abord pour le loisir mais aussi et surtout pour repousser et enterrer tout au fond d’elle cette peur jamais vraiment disparue qu’on s’en prenne de nouveau à elle. Louise veut être une femme forte.
Louise aime aussi énormément le sentiment de puissance que procure le fait de tenir une arme. En plus, elle se révèle étonnamment douée et progresse rapidement dans son apprentissage. Facile : il lui suffit d’imaginer que la cible est ce type qu’elle ne reverra sans doute jamais. Des salauds, ce monde n’en manque pas, alors elle pense à eux lorsqu’elle presse la gâchette, comme pour se justifier devant le plaisir qu’elle y prend.
Et parce qu’elle est douée, on lui propose un boulot en rapport. Bien moins recommandable que servir des verres sur une terrasse mais il y a des années de cela que Louise a balancé ses préceptes moraux aux ordures. Mieux payé. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle se glisse dans le moule avec aisance, la machine ne se met pas en route sur un claquement de doigt, mais une fois qu’elle est lancé il est trop tard pour retourner en arrière.

Ensuite, c’est comme pour tout le reste : avec le temps, on s’habitue.



Et sinon?

Pseudo : appelez-moi Louise
Age : old enough
Personnage sur l'avatar : Dinah Lance from DCU
Comment as-tu connu le forum : en faisant le tri dans mes favoris
Une dernière chose à dire ? ni!
 elly2plz 

Revenir en haut Aller en bas
Évangeline Fahrell Date d'inscription : 09/03/2013 Messages : 87
Age : 21
Fiche de présentation : Sur les ailes du temps.
Sexe :
  • Féminin
Habitation : L'appartement de Barnabas Lichtenberg, dans le Centre.
Sexualité : Notion dont elle ne soupçonne même pas l'existence.
Métier : Aucun
Humeur : Rêveuse
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Lun 12 Mai - 23:23

Bonsoir bonsoir ! ♥

Tout d'abord, laisse-moi te souhaiter la bienvenue parmi nous ! *câline*

Ç'a été un vrai plaisir de lire ta fiche, très jolie plume ! Il y a encore quelques petits points à modifier avant que nous puissions te valider, mais rassure-toi, c'est tout petit !

Premièrement, l'opinion de Louise sur les Irréels et le Gouvernement (et possiblement les récents évènements, comme le recensement ainsi que le tatouage des Irréels) font défaut à la partie caractère. Et enfin, tu expliques dans ton histoire que Louise se retrouve seule et livrée à elle-même à 17 ans, suite à quoi elle vit dans les rues. Or, dans une société paternaliste telle qu'Edernys, il est impossible qu'un individu mineur (rappelons que l'on devient majeur à 20 ans) soit livré à lui-même, il sera forcément confié à de la famille ou placé en foyer.

Voilà voilà, nous te laissons effectuer ces quelques petits changements et tout sera bon ! ♥

_________________

_'__'__'_

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mar 13 Mai - 5:34

Bonjour, merci !
Pour l'opinion sur le gouvernement, elle est en fait glissée en filigrane dans l'histoire. Quant au reste j'ai totalement oublié, mea culpa, je modifierai ça ce soir en rentrant du taf.
Quant au fait qu'elle soit livrée à elle-même très tôt, en fait je n'ai fait que suivre ce qu'il y avait sur la fiche de prédéfini, comme pour tout le reste d'ailleurs xD Pour moi du moment que c'était écrit, c'est que c'était ok et je t'avoue que je n'ai du coup pas vraiment pris la peine de réfléchir. Du coup tu vas peut-être pouvoir m'éclaircir sur un point : considérant le fait qu'elle se fasse coffrer en étant mineure, le terme 'prison' reste-t-il correct ou dois-je le remplacer par maison d'arrêt ou de redressement ou quelque chose dans la même veine ? (j'espère que ce n'est pas précisé quelque part et que j'ai pas été fichue de le trouver, mais vu l'heure on peut même ça sur le compte du fait que je sois pas encore réveillée hein 8D *meurt*)
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mar 13 Mai - 11:22

Hullow et bienvenue ! (même si je t'ai déjà vue sur la cb)

Je prends le relais puisque Évangeline n'est pas là de la journée !
Effectivement, tout ce que tu as écrit est bien inscrit dans la fiche. Nous te devons donc un mea culpa, puisque c'est de notre faute s'il y a des erreurs qui sont restées dans la fiche de prédéf' malgré notre relecture...
Peut-être pourrais tu insérer qu'elle a vécu en foyer - moment difficilement supportable - jusqu'à ses 19 ans déjà, et que durant la dernière année, elle a plus vécu dans la rue qu'autre chose, parce qu'elle en avait plein les bottes ? (un compromis un peu vaseux ? où ça ?)

S'agissant de ta question, je pense que du coup, maison de redressement peut être plus exact par conséquent. '^'


On reste à ta disposition si jamais il y a encore des points à éclaircir ou autre chose ! 'v'

_________________




[19:41:24] Ismahen Chahine : a force de boire de la bière, c'est qu'il commence à avoir des abdos Kro, le vioque


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mar 13 Mai - 22:21

je n'étais pas pressée, je ne suis pas là non plus en journée et puis il n'y a pas urgence non plus...


Aloooors.
Modifications apportées dans le caractère. (je n'ai pas intégré le "possiblement" parce que... parce que je n'ai pas trop trouvé ce dont tu parlais dans les textes officiels. Parce que je suis aussi un peu une grosse flemmarde et qu'étant donné que c'était possible' mais pas nécessairement absolument obligatoire'... voilà voilà. J'avoue et j'assume ma flemmardise. (je sors c'est bon tapez-moi pas))

Ensuite... pour l'histoire. J'ai commencé à modifier ce qui n'allait pas... j'ai fini par tout réécrire (à l'exception de deux-trois phrases qui traînent ici et là et que j'aimais bien). Le but premier était d'avoir un texte final plus concis et moins pavétesque mais c'est foiré. Alors voilà j'ai refait exactement la même merde, mais différemment 8D (kill me plz) (enfin j'ai quand même changé ce qui n'allait pas, hein) (espérons juste que le résultat ne soit pas pire).
Avant de me jeter la pierre parce qu'il y a des fautes, je précise que je n'ai pas relu. Je le ferai à la fin, une fois que je serais sûre qu'il n'y a plus rien à modifier. (en plus me connaissant, si je relis un texte tout chaud sorti du four il va encore finir à la poubelle) (si vos yeux en pâtissent et saignent trop je viendrais m'excuser promis)


hum du coup est-ce que ça va mieux comme ça ou... toujours pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mar 13 Mai - 23:06

Hey ! \o

La nouvelle version est très bien ! =)

Reste qu'il faudrait que tu te positionnes un peu plus quant aux récents événements s'il te plait. =)
Pour ce faire, je t'envoie lire tout d'abord ceci ! Cela retrace synthétiquement le contenu du premier event d'Illuvis, avec l'idée de recenser les Irréels et la mise en pratique !
Et ensuite, je te conseille de lire ce rp : il n'y a pas encore eu de récapitulatif de l'event numéro 2 puisqu'il n'est pas encore tout à fait terminé ! Cependant la discussion du Conseil te permettra de te positionner sur le système de tatouages prévu pour les Irréels !

Une fois que tu auras MaJé cela, tout sera bon pour nous ! =)
Bonne soirée !

_________________




[19:41:24] Ismahen Chahine : a force de boire de la bière, c'est qu'il commence à avoir des abdos Kro, le vioque


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité avatar
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mer 14 Mai - 6:42

... on y croit, allez, je finirai par y arriver. Mine de rien je suis quand même vachement un boulet, là. J'suis désolée de vous embêter autant XD

Alors j'ai gribouillé quelques trucs supplémentaires dans la partie caractère, c'est assez terrible parce que plus j'en tartine et plus j'ai l'impression d'écrire de la bouse en boîte.


(Si ce n'est toujours pas bon j'abandonne et je pars élever des lamas au fin fond de l'alaska je signale juste que je ne pourrais pas apporter de nouvelles modifications de suite, parce qu'à partir d'aujourd'hui je suis (comme pas mal de gens à cette période de l'année) en session d'examens intensive jusqu'à vendredi.)
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mer 14 Mai - 10:01

Ton ajout convient parfaitement ! Je te remercie ! 'w'

Maintenant la touuute dernière formalité (eh oui, quand y'en a plus, y'en a encore), c'est que Clint Watson va lire ta fiche pour donner lui aussi son aval. Puisque tu as respecté ce qui était prévu dans la fiche, je ne pense pas que ça posera problème, mais on demande toujours au créateur d'un scénarii/prédéf' de lire la fiche d'un de ses persos qui a été pris !

Et je te souhaite bon courage pour ta vague d'exams ! \o/ défonce les tous !

_________________




[19:41:24] Ismahen Chahine : a force de boire de la bière, c'est qu'il commence à avoir des abdos Kro, le vioque


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Clint Watson Date d'inscription : 24/02/2013 Messages : 112
Age : 19
Fiche de présentation : Qui suis je...
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Quartier sud d'edernys
Sexualité : hétérosexuel, célibataire
Métier : Tueur à gage
Humeur : Tu veux être mon ami sur facebouc?
avatar
Illuvien
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mer 14 Mai - 20:11

hellooooow


Alors d'abord, Bienvenue officiellement!

Pour moi c'est bon, la fiche est bonne! (très bien écrit aussi) et je tiens tout de même à m'excuser au près de Louise et du staff, car j'ai fais la-dite fiche des prédefs, et donc c'est moi qui est fait les fautes (comme l'âge par exemple) et pour ça, je vous dis a toute pardon.

\o/


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 25
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Louise Morstan   Mer 14 Mai - 20:52

Merci Clint ! Mais ne t'excuses pas, c'est nous qui sommes mal repassées derrière toi lors de la correction ! \o


Bref, je m'en vais te mettre tes couleurs et ton rang Louise !

Félicitations et amuses toi bien parmi nous ! =)

EDIT : n'oublie pas de remplir ton profil ! =)

_________________




[19:41:24] Ismahen Chahine : a force de boire de la bière, c'est qu'il commence à avoir des abdos Kro, le vioque


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Louise Morstan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Louise Morstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Louise Michel
» Louise Malfoy [Validée]
» Louise de La Vallière [UC]
» Louise Attaque
» Louise Michel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: Anciennes fiches-