Partagez | 
 

 Clare McQueen [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu Date d'inscription : 01/11/2012 Messages : 640
Sexe :
  • Non déterminé
Habitation : Partout et nulle part
Sexualité : Inexistante
Métier : Maître du jeu
Humeur : Mégalomane
avatar
PNJ
MessageSujet: Clare McQueen [libre]   Lun 9 Juin - 20:25


Clare McQueen

♦ Libre ♦

Age : 25 ans
Statut : Réelle
Métier : Assistante (oui, on insiste sur ce terme, elle n'est pas une secrétaire) de James F. Harper, fondateur de Rhéa Silva
Habitation : Quartier Nord, fondation Rhéa Silva

Caractère :  Commençons par les quelques défauts. Clare peut être proprement terrifiante. Si elle a quelqu'un dans le nez, elle l'aura dans le nez jusqu'à la fin de sa vie, sauf si un miracle se produit. Pour l'instant, c'est arrivé à peu de personnes. Il lui arrive aussi parfois de faire peur aux gens, dans la manière dont elle interagit avec les autres. Elle n'hésite pas à frapper (attention, ça reste très amical) ses amis, ou à se mettre en colère contre eux, mais d'un point de vue extérieur, ça peut aussi la faire ressembler un peu à une harpie. Pourtant, elle est très gentille, fidèle en amitié, dévouée. Peut-être un peu impressionnante, parce qu'elle ne sourit pas beaucoup, surtout quand elle travaille. Elle est aussi consciencieuse, elle se le doit, du fait de son travail à la fondation, elle s'occupe de beaucoup de tâches administratives, et suit de près le cas de nombreux irréels. Autre qualité importante, elle sait tenir sa langue. Vitale, quand on a le genre de travail qu'elle a, dans ce contexte-là.

Liens : James F. Harper, à la fois mentor, ami et patron. Elle n'hésite pas à lui dire ce qu'elle pense, et à le remettre en question quand il le faut. Elle ne travaille pas exactement pour lui, disons plutôt qu'elle travaille avec lui. Rhéa Silva, c'est peut-être son « bébé » à lui, mais elle y a grandement contribué. Sinon il y a ses parents, bien sûr, mais elle ne leur a pas parlé depuis quelques temps. Il faut dire qu'ils n'apprécient pas trop les choix de leur fille, pour eux, les irréels, ce n'est pas normal, ils les trouvent même un peu effrayant.

Histoire : Clare est née il y a vingt-cinq ans, dans un foyer modeste. Papa travaillait à un poste subalterne pour le gouvernement, Maman était caissière. Enfin, tout ça suffisait à la petite fille. Elle était une élève moyenne, bonne dans certaines matières, horribles dans d'autres. Ses dadas, c'était la littérature, l'informatique, le sport aussi. Oui parce qu'elle paraît assez malingre la petite, fine et élancée, mais en réalité, elle sait se défendre. Elle a appris très tôt. La faute à un camarade un peu trop entreprenant qu'elle a dû calmer à coup de genou bien placé. Cette histoire l'a un peu refroidi pour les contacts avec l'autre sexe, elle avait toujours peur que ça recommence. Elle a eu besoin de temps avant de surmonter ça. En attendant, elle a poursuivi sa scolarité, et a obtenu grâce à une bourse un diplôme d'informatique au premier niveau de quaternaires. Mais elle devait avouer qu'elle ne savait pas trop quoi faire de sa vie, sans compter que financièrement, elle ne pouvait pas tellement se permettre de poursuivre des études indéfiniment. Et puis elle a rencontré James. James, il avait cet espèce de charisme, il en imposait. Et même si Clare n'aime pas l'admettre, à cet âge, elle était du genre impressionnable. Surtout que le gars avait un projet un peu fou : monter une fondation pour aider les gens, quand le gouvernement n'était pas plus efficaces. Comment, il ne savait pas trop, mais c'était son plan. Il donnait l'air d'avoir vu pas mal d'horreur dans sa vie, et son côté idéaliste l'a un peu conquise, sans compter qu'elle ne portait pas spécialement le gouvernement dans son cœur, trop paternaliste à son goût. Attention, je vous vois venir, mais entre elle et James, il n'y a rien. C'est son ami, son mentor, et s'il y a une certaine alchimie entre eux, peut-être même de l'attraction, ça n'ira jamais plus loin. Quoiqu'il en soit, ça a été le début de leur amitié. Alors ils s'y sont mis, avec d'autres, et Rhéa Silva est née. Elle a même aidé à choisir le nom. Bien sûr au début, c'était un peu chaotique. Ils manquaient d'un but véritable. Mais ensuite, les irréels sont arrivées. Clare a tout de suite était fasciné par eux. Elle aurait aimé tenté l'expérience, et elle devait avouer qu'elle ne savait pas trop ce qui l'avait retenu. Peut-être la peur d'échouer, ou le sort peu enviable des irréels. Il a suffi d'une dernière impulsion - la découverte d'une irréelle terrifiée jetée à la rue par sa Créatrice - et voilà. Le but de Rhéa Silva était trouvé. Elle n'avait même pas eu à convaincre James, c'était lui qui avait lancé l'idée. Il les trouvait absolument fascinant. Elle n'a pas hésité et l'a suivi dans ce changement de direction. Depuis, elle se bat pour les droits des irréels, à sa façon. Elle n'a pas oublié cette envie d'en créer un elle-même, un jour, peut-être, quand leur situation se sera améliorée. Pour l'instant, la jeune femme se refuse à créer un irréel pour le voir opprimé, de quelques manière que ce soit.

Ft Felicity Smoak, Arrow
©Damian Gillies
Revenir en haut Aller en bas
 

Clare McQueen [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Présentation :: Scénarii :: Réels-