Partagez | 
 

 Noah Flemming

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Flemming Date d'inscription : 13/06/2014 Messages : 150
Fiche de présentation : Le paradis des canards en plastique
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans l'ouest
Sexualité : ... de quoi ça s'agit?
Métier : indéterminé
Humeur : Euh... content?
avatar
Irréel
MessageSujet: Noah Flemming   Ven 13 Juin - 0:47



Noah Flemming
I don't understand that reference

______


La base

Nom : Flemming
Prénom(s) : Noah
Age apparent : la trentaine
Age réel : 35
Statut civil : Irréel
Métier : aucun pour l'instant
Sexualité et statut: c'est quoi exactement la sexualité ?
Lieu d'habitation : Chez son créateur, dans le quartier ouest, pas très loin du Sud
Description physique :
C'est un peu plus d'un mètre quatre-vingt d'irréalité qui a pris forme en Noah. Son créateur l'a imaginé avec les cheveux noirs et courts, les yeux bleus clairs. Noah n'a d'ailleurs toujours pas compris comment il devait les coiffer. L'art de la brosse à cheveux ou du peigne lui est complètement inconnu. Il arrive parfois à être bien coiffé, mais la plupart du temps... non. D'une manière générale, Noah aime beaucoup la façon dont son créateur l'a imaginé. Ce n'est pas de la vanité, non plus, il n'aime pas son apparence, plus précisément, il aime les choix de son créateur. La fossette au menton par exemple, Noah aime bien.  Les oreilles aussi, bon choix. son créateur aurait pu vouloir innover et les mettre autre part, mais non, il les a laissé sur le côté, et ça c'est très bien. Noah aime aussi beaucoup ses oreilles. Non, vraiment, bel emplacement, pas trop décollées, parfait. Il n'est pas trop sûr d'aimer la barbe qu'il se traîne. Oh, rien à voir avec Barbe Bleue. Non, chez l'irréel, on a plus l'impression qu'il ne s'est pas rasé depuis un ou deux jours, ce qui, du point de vue de son créateur, est parfait, puisqu'il passerait plus facilement pour un réel. Parce que oui, difficile de prendre l'irréel pour ce qu'il est, tant il peut se fondre dans la masse. Pour les vêtements, il n'y a là aussi rien d'extravagant. Un pantalon simple, une chemise blanche, une cravate, ce qui n'a pour lui aucun intérêt, surtout que la science du nouage de cravate est pour lui un mystère plus qu'obscure. Il a aussi un trench coat beige, trop grand pour lui, il baille un peu aux épaules. Au début, c'était histoire de lui mettre quelque chose sur le dos... mais il aime bien.


Le caractère

La première qualité de Noah s'avère aussi être son plus grand défaut. Il est généreux le bougre. Très généreux. Trop ? Sans doute. On peut dire qu'il a le cœur sur la main (enfin, si il avait un cœur) et que c'est doublé d'une certaine naïveté. Forcément, pour lui, le monde est tout neuf et tout beau, il n'a pas encore vraiment intégré le concept de malveillance. Il est donc aisé d'abuser l'irréel. Et comme le monde est encore tout neuf et tout beau pour lui, tout l'émerveille. Regarder le vent dans les arbres, ça peut l'occuper toute une après-midi. Une fois il a trouvé une colonie de fourmis, il a passé trois heures avec les genoux dans la boue à les regarder transporter des miettes. Et comme tout est nouveau, il n'a aussi aucune culture. Il faut dire qu'il n'est pas aidé. Son créateur a cette tendance à sortir plein de références que forcément, lui-même ne connaît pas. Qu'il fasse référence à des contrées perdues, des vaisseaux spatiaux et autres fantaisies du même genre, et Noah plisse les yeux, essayant de comprendre de quoi il parle. La plupart du temps, il suppose que ces références sont sensées être drôle, mais il n'en est pas encore certain.
Parmi les autres choses que Noah ne connaît pas, ou plutôt, où il est en cours d'apprentissage, il y a la notion d'espace personnel. Il a cette tendance à se tenir près des gens. Il n'est pas rare d'avoir le visage de l'irréel à quelques centimètres du sien, l'air concentré, lors d'une conversation. Bien sûr, parfois il s'en rend compte, et demande alors très naturellement s'il se tient trop près. Tellement naturellement que les gens hésitent à lui dire oui, en général. Logiquement, il continue donc à se tenir à la même distance. Autre exemple, il lui arrive parfois de pénétrer dans une pièce sans frapper, de commencer à parler, de s'interrompre, et de demander, là aussi très naturellement, s'il doit ressortir, refermer la porte derrière lui, frapper et attendre qu'on l'invite à entrer. Avec ça vient la politesse, ou plutôt, les normes sociales. Serrer la main, il a pas encore trop compris le concept. Il a eu une longue phase, pas tout à fait terminé, où il se contentait de tendre la main à son interlocuteur. Juste la tendre. Sans serrer la main de l'autre. Il faut dire qu'il ne voit pas bien l'intérêt de prendre la main de quelqu'un pour la secouer pour dire bonjour. Quand son Créateur a essayé de lui expliquer, il a enchaîné les « … mais pourquoi ? ». Les câlins aussi, terrain inconnu. Il va se laisser câliner, mais il câlinera pas en retour, et essaiera de 1) se rappeler ce qu'il doit faire dans ce genre de situation, 2) déterminer ce qu'il a pu faire pour mériter un câlin, parce que dans sa tête,  c'est un peu une récompense, ou tout du moins, un signe de reconnaissance.
Enfin... l'irréel est en phase d'apprentissage pour quasiment tout, pour l'excuser, il faut dire que la vie, ou plutôt l'existence, c'est nouveau pour lui, mais il est curieux de découvrir des choses. Les objets le fascinent. Dernièrement, il a mis la main sur un canard en plastique. La fonction précise de l'objet lui échappe totalement, malgré le fait que son créateur lui ait expliqué que ça servait pour le bain, mais il aime bien. Il le cache à son créateur, mais il commence à en avoir toute une collection cachée dans sa chambre, au milieu de tout un tas d'autres curiosités. Il est aussi du genre à poser des questions comme « d'où vient le vent ». Ah ça, il est curieux, vraiment. La découverte du toaster a été... épique. C'est le moins qu'on puisse dire. Et il a aussi des questions qu'on pourrait de... philosophique ? Ou très profondes. Sur le sens de la vie, tout ça. « Est-ce que coucher avec son irréel, c'est de la masturbation ou une relation coïtale consensuelle classique ? ». Oui, il a déjà posé cette question à son Créateur après avoir rencontré un irréel entretenant ce genre de rapport avec son créateur. Oui, là aussi, ça a été épique. Oui, il pourrait tout à fait poser cette question à quelqu'un qu'il rencontre pour la première fois. Avec tout ça, Noah ressemble un peu à un doux-dingue. Pas méchant, mais rêveur, avec une capacité très développée pour vous mettre très mal à l'aise en une phrase de moins de dix mots.
Concernant les irréels... Noah les aime beaucoup. Difficile de détester les gens qui lui ressemblent tellement en même temps. Il ne comprend pas pourquoi le gouvernement tient absolument à les faire tatouer, ça ne colle pas avec sa vision très bisounours de la vie. De son point de vue, les irréels sont très gentils, ils n'ont rien demandé à personne, alors il ne voit pas pourquoi on les embêterait, aussi simple que ça. Lui-même n'est pas tatoué. Décision prise surtout par son créateur, qui a préféré lui fournir des faux papiers. Concernant le gouvernement en général, ce n'est pas exactement de la colère, plutôt de la déception, mêlé à une pointe d'incompréhension. Il ne comprend pas la politique gouvernementale vis-à-vis de ses semblables, qu'il trouve agressive, alors qu'ils n'ont rien fait. Leur seul crime a l'air d'être celui d'exister. Quant aux restes... il a hérité de la méfiance de son Créateur, pour l'attitude paternaliste. Il trouve ça louche que le gouvernement cherche autant à aider tout le monde et à contribuer au bonheur de tous.

L'histoire


Si on demandait son avis à Noah, il vous dirait que c'est très bizarre d'être né dans un corps déjà complètement adulte, quand on se sent un peu comme un nouveau-né. Les premières minutes de sa vie, il les a passé à regarder ses doigts – qu'il n'a pas tout de suite identifié comme étant ses doigts – à s'émerveiller de les voir bouger comme il le voulait, puis à réaliser que ces doigts, et tout ce qui allait avec, était son enveloppe corporel, à lui, et que donc, il avait un corps. Son esprit fourmillait de pensées, et la première fois qu'il ouvrit la bouche, ce fut pour dire quelque chose de vraiment très important et très profond.

« … Pourquoi je suis tout nu ? Je suis quasiment certain que les conventions sociales exigent que je sois habillé ».

Comme cette histoire de fesses à l'air semblait beaucoup le perturber, son Créateur lui a donné des vêtements presque immédiatement. Un vieux t-shirt, un pantalon délavé et troué aux genoux, et une paire de vieille basket. C'était du provisoire, juste le temps de le ramener à la maison.  Il n'a jamais remis ces vêtements, mais il les garde précieusement dans sa chambre. C'est son premier souvenir matériel.
Il savait déjà comment il s'appelait. Par quel miracle, il n'en savait rien. Mais Noah, c'était ce qui s'était immédiatement imposé dans son esprit. Sa première pensée. Très pragmatiquement, on est donc pas passé loin d'une catastrophe. Si sa première pensée avait été « épinard », il aurait probablement insisté auprès de son créateur pour qu'il l'appelle ainsi. Son Créateur lui répond au nom d'Oliver Pharrel. Oliver, et pas Ollie. Il n'aime pas qu'on l'appelle Ollie, ça Noah en a fait l'expérience. Enfin... il grommelle beaucoup moins qu'avant, alors l'irréel se dit qu'il est peut-être moins catégorique qu'avant, et qu'il finira peut-être par céder.
Il a eu quelques difficultés à s'ajuster à l'existence disons... corporelle. Pour lui, il a l'impression d'avoir toujours existé, mais avoir un corps, c'était complètement nouveau. Heureusement pour lui, son créateur l'a bien aidé. Il est un peu bourru. Un peu sarcastique, et ironique. Très gentil, et Noah est quasi certain que tous les autres réels le considèrent comme drôle. Il l'aime beaucoup. Plus que tous les canards en plastique du monde. En même temps, il lui doit un peu toute son existence hein. En parlant de ça, Noah n'a pas vraiment compris toutes les subtilités qui avaient menés à sa création, illégale d'ailleurs. Il avait une vague idée : une part de curiosité, une espèce de solitude... Il n'est pas sûr que son créateur veuille en parler, alors il se tait, et il reste avec lui. S'il y a bien une personne au monde pour qui il se couperait en quatre, c'est son créateur.
Au début, Noah se contentait de rester à la maison, d'attendre son créateur pendant qu'il partait travailler, en prenant tout plus ou moins au pied de la lettre. Exemple, le premier jour où son créateur l'a laissé seul à la maison, il lui a dit de ne pas bouger. Alors Noah a pris sa littéralement, et il est resté exactement dans la même position, debout en plein milieu de la pièce, les bras ballants. Et quand, il commençait à bouger les yeux pour regarder autour de lui, ou que ses lèvres se pressaient l'une contre l'autre alors qu'il entrait dans une intense réflexion, il se morigénait et s'intimait de ne vraiment pas bouger. S'est ensuivi une discussion avec son créateur qui lui a expliqué qu'il avait le droit de bouger autant qu'il voulait dans l'appartement, juste qu'il n'était pas rassuré à l'idée qu'il en sorte seul. Noah n'a aucun libre-arbitre. Il fait ce qu'on lui dit, et a du mal à prendre des décisions tout seul, même si son créateur l'y pousse. En tout cas, il a eu du mal pendant un moment. Alors ça lui a pris du temps, mais il a fini par intégrer qu'il avait le droit de bouger dans l'appartement, de regarder la télévision, ou de lire, ou de manger, si ça lui faisait plaisir. Il faut juste laisser la tarte tranquille, parce que son créateur aime ça. Forcément, l'absence d'Oliver se vit beaucoup mieux maintenant qu'il peut s'occuper. Il n'a toujours pas trop compris ce qu'il faisait dans la vie. Il voit juste que son créateur part travailler, qu'il a l'air d'aimer ce qu'il fait, mais qu'il en revient toujours fatigué. Il pense que c'est quelque chose de manuel, parce qu'il arrive que son créateur ait de petites coupures sur les doigts, et il sait que c'est en rapport avec le bois. A part ça...
Maintenant qu'il est un peu plus âgé, il prend un peu plus confiance en lui. Il envisage de trouver un travail lui aussi, quelque chose de simple, qui ne demande pas de qualification, puisqu'il n'en a aucune. Son créateur a promis de l'aider à trouver. Noah est très emballé par la possibilité de passer huit heures par jour à faire une tâche complètement abrutissante. Déjà parce qu'il considère que c'est une part de la vie réelle, et aussi parce qu'il a très envie de participer aux finances de la maison. Pas comme s'il coûtait cher à entretenir, mais tout de même.

Et sinon?

Pseudo : Captain Blindman du formulaire
Age : 2 ans et demi
Personnage sur l'avatar : Castiel - Supernatural
Comment as-tu connu le forum : la compote
Une dernière chose à dire ? Euh pas vraiment, si ce n'est que je n'ai pas encore mon compte avec Walter.

Revenir en haut Aller en bas
Eylin Berkam Date d'inscription : 25/05/2013 Messages : 447
Fiche de présentation : Me voici
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Alrun
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Epicière
Humeur : Inquiète
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Noah Flemming   Dim 15 Juin - 22:01

Bon, parce que j'ai la flemme de changer de compte voilà :

Par les pouvoirs du chat, je déclare cet Irréel .....


trrrtrrrrtrrrrrtrtrrtrrrrrrttrrrrrrrtrtrtrtrtrtrrrrrrrTSA:
 

_________________




______


Céylin song :



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cyrius Berkam Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 2340
Age : 26
Fiche de présentation : Pour en savoir plus sur Cyrius
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans des môtels dans un peu tout Edernys
Sexualité : Avec Ismahen.
Métier : Retraité forcé.
Humeur : Tendu & harassé
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Noah Flemming   Dim 15 Juin - 22:02

WELL DONE, VIENS NOUS MINDFUCKER MON ENFANT.

_________________




[19:41:24] Ismahen Chahine : a force de boire de la bière, c'est qu'il commence à avoir des abdos Kro, le vioque


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Noah Flemming Date d'inscription : 13/06/2014 Messages : 150
Fiche de présentation : Le paradis des canards en plastique
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Dans l'ouest
Sexualité : ... de quoi ça s'agit?
Métier : indéterminé
Humeur : Euh... content?
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Noah Flemming   Dim 15 Juin - 22:07

*donne des canards en plastique* merci à vous vous êtes bien bons
Revenir en haut Aller en bas
Aemilia F. O'Aodhan Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 1365
Age : 24
Fiche de présentation : Let's meet here will ya?
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Une petite maison en campagne
Sexualité : Hétéro, maman
Métier : Capitaine de l'armée d'Edernys
Humeur : Troublée
avatar
Militaire
MessageSujet: Re: Noah Flemming   Dim 15 Juin - 22:32

*Saute au cou du petit Noah en rigolant comme une baleine* bon sang cette fiche!!! XDD C'était magique!! Félicitations petit irréel pour ta validation et que les canards t'accompagnent au cours de ton parcours o/

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Noah Flemming   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noah Flemming

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» Lola Flemming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Présentation :: Irréels-