Partagez | 
 

 Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Stain Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 771
Age : 23
Fiche de présentation : Coucou
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Sur la route
Sexualité : Inderterminée pour l'instant
Métier : Révolutionnaire?
Humeur : Énervé.
avatar
Irréel
MessageSujet: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Mar 14 Mai - 22:04

Après avoir mûrement réfléchi - et compté combien il avait d'argent, - Caleb s'était décidé à aller visiter le quartier Est. Cela faisait un moment qu'il avait envie de bouger, et la rencontre avec Emi l'avait décidé. Ils s'étaient vus il y avait plus d'un mois à présent, et les beaux jours commençait à poindre leur nez. Caleb prit donc un sac léger avec ses quelques vêtements - il ne faisait pas vraiment attention à ce qu'il portait, mais il valait mieux changer de vêtements tous les jours pour avoir l'air plus "Réel", - et sortit de chez lui de bon matin.

Deux heures et une station de train plus tard, Caleb foulait les pavés du Quartier Est. Tout était si différent ici! Les rues avaient l'air plus animées, plus gaies. Il avait l'impression de se trouver dans une autre ville. Il se trouvait dans  un espace rempli de boutiques et d'étals divers, proposant toutes sortes d'objets dont il n'avait absolument pas besoin mais qui le fascinaient. Vers midi, les foules se retirèrent pour manger, et Caleb profita de ce moment pour se promener le long d'un parc, goûtant le parfum de liberté qui flottait dans l'air. Il avait bien fait de venir ici.

Lorsque l'après-midi commença, il se mit en quête de l'appartement d'Emi. Il flâna donc de rues en rues, espérant trouver la sienne par hasard. Seulement le hasard, à l'échelle d'un Quartier, on ne pouvait pas vraiment compter dessus. Le jour commençant à décliner, il se décida enfin à demander son chemin. Il préférait de loin se débrouiller seul, mais ici il n'avait aucun repère et n'avait aucune chance de s'y retrouver sans plan. Un plan. Si seulement il avait regardé le plan de la gare avant de se perdre... Il repensa à Emi, et se dit qu'il n'était pas beaucoup plus débrouillard qu'elle finalement. Mais il ne se laissa pas abattre, après tout il avait visité une bonne partie du centre du Quartier, il n'avait donc pas perdu sa journée.

Il arrêta donc un homme dans la rue et lui indiqua le nom de la rue qu'Emi lui avait écrit. Ce dernier eut l'air ennuyé et lui répondit "Ah, c'est loin cette rue.. Vous prenez euh, celle-là là-bas, puis vous tournez à gauche, et puis hm... Non le mieux c'est que vous redemandiez à quelqu'un une fois là-bas". Caleb le regarda s'éloigner blasé. Très bien, essayons avec quelqu'un d'autre... Tentant sa chance avec un nouveau passant, il eut pour toute réponse un vague "J'en sais rien" avant qu'il ne reparte aussi sec. Piqué dans sa fierté, il décida d'arrêter de demander son chemin, puisque de toute évidence personne ne voulait l'aider ici.

Cependant, après une nouvelle heure de marche, il devint évident qu'il ne trouverait pas la rue ainsi, et son ombre étant projetée par les lampadaires désormais allumés, qu'il devrait trouver un hôtel pour passer la nuit. Il n'avait de toute façon pas l'intention de dormir chez la jeune femme - qu'allez-vous vous imaginer, ce n'était que la deuxième fois qu'ils devaient se voir, - aussi cela ne faisait pas une grande différence. Il avait prévu de passer deux ou trois jours ici, le temps de visiter les lieux principaux du Quartier.

Il choisit donc l'hôtel le plus proche, qui semblait plutôt agréable et se nommait La lune d'or. Il avait même l'air plutôt luxueux, et Caleb se demanda s'il avait assez d'argent pour passer la nuit. Il avait économisé une petite somme, mais si c'était pour tout dépenser en une nuit, ça n'en valait pas la peine... Se décidant malgré tout à essayer, il passa les portes et entra dans un couloir impeccable. Il se dirigea vers la réceptionniste et demanda d'une voix assurée :

"Bonjour mademoiselle. Combien coûte une nuit dans chambre standard?"

_________________
J'écris en Darkorchid maintenant >:3

______




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Fehrnbach Date d'inscription : 21/02/2013 Messages : 650
Age : 21
Fiche de présentation : Valentina Fehrnbach, ou la poupée pour qui les hommes se damneraient
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Provisoirement à Alrun, chez Eylin Berkam
Sexualité : Hétéro au cœur brisé
Métier : Aucun (anciennement maquerelle et trafiquante de drogues associée à son frère)
Humeur : Anxieuse
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Dim 26 Mai - 11:54

Oh les hommes, il y avait des moments où Valentina en avait par-dessus la tête. En particulier ceux qui arboraient, à son goût, un comportement typiquement féminin. Comme celui qu'elle avait ramené ici hier soir. Par "comportement typiquement féminin", elle entendait que celui-ci l'avait bien volontiers suivie jusque dans son lit, sans se rendre compte qu'elle ne cherchait qu'un divertissement d'une nuit, et lui avait fait une scène le lendemain matin lorsqu'elle était partie prendre une douche en lui spécifiant qu'elle aimerait bien qu'il ait débarrassé le plancher quand elle aurait terminé. Tous les hommes auraient loué leur chance d'être tombés sur un coup d'un soir, non ? Alors que celui-là devienne hystérique, à lui reprocher de l'avoir "utilisé" et autres âneries, autant dire que ça lui avait très vite tapé sur le système.

Elle le congédia alors plus sèchement, ce qui ne l'énerva que davantage. Dans un accès de colère, il leva la main pour la gifler, mais il n'en eut pas le temps. Gare à ceux qui prennent Valentina pour une frêle jeune femme, et celui-là l'apprit à ses dépens. Elle lui balança un coup de pied magistral entre les jambes et, sans lui laisser le temps de respirer, l'acheva en lui fichant un coup de genou dans le visage. Elle le regarda se tordre de douleur avec dédain, puis s'éloigna en lui précisant d'un ton glacial que mieux valait pour lui qu'il ait disparu lorsqu'elle reviendrait.

Elle ne trouva personne dans sa chambre en sortant de la salle de bain, ce qui la satisfit grandement. Néanmoins, cette petite mésaventure lui avait mis les nerfs en pelote. Mieux valait, donc, qu'elle fasse aujourd'hui quelque chose qui lui permette de se calmer un peu, auquel cas sa colère finira par éclater sur ses employés. Et ça, ils ne le voulaient pas. S'installer à la réception lui parut une bonne idée. Personne dans les pattes, et donc autant de raisons de ne pas s'énerver davantage.

Valentina sortit de sa chambre et descendit jusqu'au hall fastueux de son hôtel, envoyant la réceptionniste vers d'autres tâches pour occuper sa place. Elle y passa la journée, ne se faisant remplacer que pour aller déjeuner, occupée à soigner amoureusement ses ongles décorés. Elle s'interrompait parfois, bien entendu, pour s'occuper des clients qui fluctuaient dans son établissement. Au fil de la journée, ceux qui quittaient les lieux après y avoir passé la nuit furent remplacés par d'autres qui venaient réserver une chambre pour le soir même - sans compter les coups de téléphone. La jeune femme connaissait les visages des clients assidus de son business clandestin, aussi les envoyait-elle sans tarder retrouver l'une de ses filles dès leur arrivée. Les autres, à moins qu'ils ne réclament une "chambre à lit double pour une personne, pour une nuit", code convenu, héritaient d'une suite des plus normales.

Valentina en était à placer un dernier bijou sur ses ongles vernis et manucurés avec soin quand un visage inconnu pénétra l'hôtel. Client ordinaire ou premiers pas dans son temple de la prostitution ? La question qui lui fut posée la conforta dans le premier choix. Elle prit le temps, avant de répondre, de jauger l'homme d'un coup d'œil appréciateur. Tous ce qu'elle voyait la ravissait tant que si elle avait été un chat, elle en aurait ronronné de plaisir. Il était magnifique. Tout comme l'occasion qu'il représentait, d'ailleurs. Pourquoi laisser fuir une aussi belle créature quand elle se pointait sous votre nez ?

« Bonsoir-bonsoir, chantonna-t-elle d'un ton affable. Une chambre standard coûte 79 Nis. »

Un sourire amusé, presque malsain, lui étira les lèvres tandis qu'elle mettait les coudes sur le comptoir, croisait les doigts et y posait son menton.

« Mais je sûre qu'on peut s'arranger ... » ajouta-t-elle d'un air entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Stain Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 771
Age : 23
Fiche de présentation : Coucou
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Sur la route
Sexualité : Inderterminée pour l'instant
Métier : Révolutionnaire?
Humeur : Énervé.
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Ven 31 Mai - 19:51

La réceptionniste lui annonça de sa voix mélodieuse qu'une chambre coûtait 79 Nis. Soit largement plus que ce qu'il pouvait se permettre. Il s'apprêtait à repartir en soupirant quand elle ajouta :

"Mais je sûre qu'on peut s'arranger..."

Il se rendit alors compte qu'elle le regardait d'un air presque... prédateur. Elle souriait - d'un sourire fort charmant du reste - mais la lueur maligne dans ses yeux ne présageait rien de bon. En d'autres circonstances, il aurait salué poliment la jeune femme et tourné les talons, mais pas cette fois. Déjà parce qu'il avait besoin d'un lit cette nuit, mais ça encore il aurait pu en trouver ailleurs, mais surtout parce que si son intuition était bonne, "l'arrangement" qu'elle lui proposait devrait être tout sauf désagréable. Il était donc là, tiraillé entre sa nature méfiante d'Irréel et son intuition due à son "passé" de Réel, immobile devant la réceptionniste...

Ce fut finalement cette dernière qui l'emporta, et lui fit exhiber un sourire charmeur. Après tout, il lui suffisait d'écouter ce qu'elle avait à dire, ça ne pouvait pas faire de mal, si?

"Ah oui? C'est à dire?"

Il lui renvoya son regard entendu, son instinct de Réel coureur de jupons reprenant le dessus. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de relation après tout. Même pour un soir, si cela lui permettait d'avoir un lit et de passer la soirée en compagnie d'une jeune femme superbe, il n'allait pas dire non.

_________________
J'écris en Darkorchid maintenant >:3

______




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Fehrnbach Date d'inscription : 21/02/2013 Messages : 650
Age : 21
Fiche de présentation : Valentina Fehrnbach, ou la poupée pour qui les hommes se damneraient
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Provisoirement à Alrun, chez Eylin Berkam
Sexualité : Hétéro au cœur brisé
Métier : Aucun (anciennement maquerelle et trafiquante de drogues associée à son frère)
Humeur : Anxieuse
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Dim 2 Juin - 13:59

Le sourire espiègle de Valentina s'agrandit lorsqu'elle vit que le jeune homme avait saisi la proposition sous-jacente de sa déclaration. Il paraissait tout enclin à s'amuser, ce qui ravissait la jeune femme - deux nuits de rêve consécutives, à qui cela ne ferait-il pas plaisir ? L'une de ses mains quitta la place qu'elle occupait sous son menton pour aller s'égarer sur le col du vêtement du jeune homme, qu'elle tripota négligemment avec un sourire toujours plus amusé.

« C'est-à-dire que je ne vois aucun problème à ce que nous discutions du prix ... »

Elle se mordit la lèvre, envahie de frissons à l'idée des évènements à suivre. Si tout se passait comme elle le désirait, bien sûr. Elle n'était pas encore allongée en charmante compagnie sur les draps de son lit, même si tout laissait à penser que ça ne saurait tarder.

« ... Tous les deux, rien que nous deux. » susurra-t-elle.

Elle retira finalement sa main qu'elle replaça sous son menton, ayant horreur des caresses prolongées qui donnaient plus l'air d'une nymphomane quadragénaire qu'autre chose à leur auteur. Et elle n'avait rien d'une nymphomane. Ses nuits avec les hommes ne résultaient pas d'un besoin compulsif de plaisir sexuel, mais plutôt d'un désir de se prouver à elle-même qu'elle était en mesure d'entortiller n'importe quel homme autour de son petit doigt en un battement de cil et un sourire ravageur. Les instants charnels n'étaient que la continuation logique des choses, et aussi, il fallait l'avouer, la partie plaisante. Une juste récompense pour un dur travail de mensonge et de séduction, en somme. C'est que tous les hommes ne suivaient pas les femmes jusqu'à leur chambre rien qu'avec un petit mouvement de poitrine. Il fallait savoir déployer bien plus de moyens, et c'était là ce qui plaisait à Valentina. Néanmoins, elle ne repoussait pas non plus la facilité, ni la rapidité - ce qui semblait caractériser l'occasion que représentait cet inconnu. Qu'elle sembla dévorer des yeux avant de reprendre :

« Et si nous montions dans une chambre pour ... discuter de cet arrangement ? »

_________________


_'__'__'_

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Stain Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 771
Age : 23
Fiche de présentation : Coucou
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Sur la route
Sexualité : Inderterminée pour l'instant
Métier : Révolutionnaire?
Humeur : Énervé.
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Mar 11 Juin - 18:15

Les mains de son interlocutrice vinrent se perdre sur son col, et Caleb la regarda fasciné se mordre la lèvre. Matthew s'agitait en lui, faisait remonter à la surface toutes les situations similaires, toutes conclues quasiment inévitablement de la même manière.

"C'est-à-dire que je ne vois aucun problème à ce que nous discutions du prix... Tous les deux, rien que nous deux..."

C'était un sentiment étrange de voir défiler devant ses yeux des souvenirs qui n'étaient pas les siens, des sensations qui brûlaient sa peau sans l'avoir jamais touchée. C'était comme... porter des vêtements que quelqu'un d'autre aurait utilisés toute sa vie; il ne se sentait jamais totalement maître de son corps. Son corps était un réceptacle déjà trop plein dans lequel on avait essayé de le faire rentrer. C'était tellement difficile de mettre des mots sur ce qu'il ressentait, quand lui même n'arrivait pas à le définir clairement! Il était absorbé dans ses pensées quand la jeune femme le tira de sa rêverie.

"Et si nous montions dans une chambre pour ... discuter de cet arrangement ?"

Aussitôt son corps réagit pour lui, et il sentit un sourire s'étirer à nouveau sur son visage.

"Avec plaisir. Après vous, ma dame."

Il la suivit docilement d'un pas feutré le long des marches du grand escalier principal. Il fallait qu'il arrête de penser comme cela. Il finirait par se perdre dans son propre esprit, et rater des occasions comme celle qui se présentait à présent. Pour une fois que les souvenirs de son modèle lui procuraient du plaisir, il devrait se laisser guider et cesser de se remettre en question. Une dernière pensée lui vint à l'esprit avant qu'il ne déconnecte son cerveau. Ne pas oublier Emi. Demain j'irais la chercher. Peut-être qu'ils l'ont déjà aperçue dans cet hôtel?

_________________
J'écris en Darkorchid maintenant >:3

______




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Fehrnbach Date d'inscription : 21/02/2013 Messages : 650
Age : 21
Fiche de présentation : Valentina Fehrnbach, ou la poupée pour qui les hommes se damneraient
Sexe :
  • Féminin
Habitation : Provisoirement à Alrun, chez Eylin Berkam
Sexualité : Hétéro au cœur brisé
Métier : Aucun (anciennement maquerelle et trafiquante de drogues associée à son frère)
Humeur : Anxieuse
avatar
Réel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Ven 19 Juil - 14:26

Si Valentina avait pu ronronner, elle l'aurait fait. Un sourire félin lui étira les lèvres en entendant la réponse du jeune homme, tandis qu'elle quittait son siège et cheminait vers l'un des somptueux escaliers qui donnaient accès aux étages - aux chambres, donc. Elle gravit les marches lentement, sensuellement, balançant légèrement des hanches à chaque pas pour s'assurer que le regard du jeune homme qui la suivait ne s'attarderait plus que sur son séant. Oui, Valentina jouait, Valentina était heureuse, Valentina venait de se mettre un nouvel homme dans la poche. Rien ne la ravissait autant qu'une nouvelle preuve de son charme ravageur, dont elle ne pouvait s'empêcher d'user dès qu'elle en avait l'occasion. C'était presque incontrôlable : dès qu'elle apercevait une charmante créature, un instinct irrépressible lui soufflait d'aller lui faire de l'œil. Et jamais elle ne faisait taire cet instinct, trop contente qu'elle était de se savoir en mesure de faire ce que bon lui semblait de la gent masculine. Trop ignorante qu'elle était également quant à savoir ce qu'il signifiait réellement.

Quoiqu'il en soit, Valentina atteignit le premier étage et s'engagea dans un nouvel escalier en vue d'atteindre le second, qui abritait sa chambre. Sans quitter son sourire, elle tourna légèrement la tête vers son futur partenaire de plaisirs, juste assez pour continuer de voir les marches du coin de l'œil, et lui demanda, curieuse :

« Dites-moi ... Est-ce indiscret de vous demander ce qui vous a fait venir dans ce Quartier ? »

Elle ponctua sa question d'un petit sourire adorable et explicita un peu :

« C'est que les gens d'ici ne me demandent pas le prix de la chambre, d'ordinaire. Encore moins de la chambre standard. »

Consciente de heurter peut-être le désir de discrétion du jeune homme, Valentina choisit d'ajouter de quoi se rattraper si cela s'avérait être le cas :

« Mais ne vous sentez pas obligé de répondre, je suis peut-être indiscrète ... » roucoula-t-elle avec un petit éclat de rire en se penchant pour lui planter un petit bisou sur le nez.

Spoiler:
 

_________________


_'__'__'_

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Stain Date d'inscription : 20/02/2013 Messages : 771
Age : 23
Fiche de présentation : Coucou
Sexe :
  • Masculin
Habitation : Sur la route
Sexualité : Inderterminée pour l'instant
Métier : Révolutionnaire?
Humeur : Énervé.
avatar
Irréel
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   Dim 6 Oct - 0:46

Le pas chaloupé de la maîtresse de maison occupant complètement son attention, Caleb ne se rendit compte qu'ils montaient un second escalier que quand elle lui posa une question.

"Dites-moi ... Est-ce indiscret de vous demander ce qui vous a fait venir dans ce Quartier ? C'est que les gens d'ici ne me demandent pas le prix de la chambre, d'ordinaire. Encore moins de la chambre standard."

Caleb se sentit tout à coup embarrassé de son ignorance. Evidemment, vu le luxe ne serait-ce que du hall d'entrée, n'importe quelle personne sensée aurait deviné que l'hôtel était hors de prix. Il tentait de se trouver une excuse quand elle ajouta :

"Mais ne vous sentez pas obligé de répondre, je suis peut-être indiscrète."

Et elle l'embrassa légèrement sur le nez. S'il avait été Réel, Caleb savait qu'il serait à présent complètement rouge. Mais pour une fois, sa condition d'Irréel lui fut bien utile, et il réussit plus ou moins à continuer d'agir normalement pour lui répondre.

"Eh bien, je devais rendre visite à quelqu'un, mais il faut croire que je n'ai pas trouvé son appartement. Je n'avais pas vraiment prévu de devoir passer une nuit à l'hôtel..." Et il ajouta dans une murmure "mais je crois que je ne vais pas le regretter."

Et si Emi lui avait fait forte impression lors de leur première rencontre, il devait avouer qu'à choisir entre être chez elle ce soir et ici en compagnie de cette femme superbe, il n'était plus très sûr de sa réponse...


Spoiler:
 

_________________
J'écris en Darkorchid maintenant >:3

______




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Mettons les choses au clair! (NYI,PHI,MTL,SJ) :D
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illuvis ::  :: Corbeille :: RPs abandonnés-